Elise Mertens s'est adressée lundi à la presse belge à l'Académie Kim Clijsters de Bree, après sa demi-finale historique à l'Open d'Australie.

La Limbourgeoise, qui s'est hissée lundi à la 20e place du classement de la WTA, a souligné sa satisfaction après ce tournoi. "Je n'aurais jamais pensé atteindre les demi-finales. C'était vraiment imprévisible."

"Le meilleur moment sur le court a été les quart de finale contre Svitolina", a commencé par déclarer Mertens. "Là, j'ai joué ma meilleure rencontre. L'Open d'Australie a été une expérience fantastique dans son intégralité. J'ai commencé sans objectif clair, pour ma première participation au tableau final à Melbourne. J'avais gagné le tournoi à Hobart et j'en étais contente. Les demi-finales étaient imprévisibles. Je suis maintenant dans le top 20 mondial. Les joueuses vont m'approcher différemment en matchs. J'ai déjà remarqué que de nombreuses adversaires sont venues me féliciter. Elles vont jouer un tennis plus agressif contre moi. Je vais devoir m'en accommoder."

"Je ne veux pas exprimer d'ambitions pour l'avenir ", a poursuivi la N.1 belge. "Bien sûr, j'espère encore plus dans le futur. Je crois que j'en suis capable. Mais ce n'est pas facile, tout doit se mettre en place. Maintenant, tout va bien, mais ça peut aussi marcher un peu moins bien. A Roland Garros, je dois défendre un troisième tour, pas simple. Mais il y a d'abord la Fed Cup (10-11 février à La Roche-sur-Yon et contre la France, ndlr). Je veux me concentrer en premier lieu sur ce rendez-vous. Nous rêvons de réaliser un parcours identique à celui des hommes en Coupe Davis. Nous entretenons de très bonnes relations avec les joueurs. J'y crois vraiment."

"Ce fut une période très chargée, avec beaucoup d'attention médiatique", a conclu Mertens. "J'ai hâte d'être à la maison pour une semaine. Je voulais absolument faire la conférence de presse ici, à Bree, où je me suis toujours sentie chez moi. L'Académie Kim Clijsters m'a toujours bien accueillie. J'ai atteint le sommet un peu plus tard, une éclosion tardive, mais j'ai toujours cru en moi. J'aime toujours le jeu, je veux toujours m'améliorer. J'espère que cela apportera encore davantage de bons résultats à l'avenir", a encore confié la joueuse de 22 ans.


Kim Clijsters: "Surprise et pas surprise par les prestations d'Elise"

Kim Clijsters, dans sa propre académie de tennis à Bree, s'est exprimée lundi sur les récents succès d'Elise Mertens, sa protégée, à l'Open d'Australie. Clijsters a déclaré qu'elle a été surprise par la qualification de Mertens pour les demi-finales. "Mais je savais depuis un certain temps qu'elle avait beaucoup de possibilités", a reconnu l'ancienne N.1 mondiale.

"Elise m'a un peu surprise en Australie", a reconnu Clijsters. "Mais pas tout à fait. J'ai vu son niveau augmenter sensiblement à l'entraînement ici à Bree. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle atteigne les demi-finales dans un tournoi de Grand Chelem aussi rapidement. Mais j'ai vu qu'il y avait encore beaucoup de progression possible. Elise est très désireuse d'apprendre. Elle se concentre à 100% sur le tennis. Elle ne va pas marcher à côté de ses pompes. C'est très positif pour l'avenir. De cette façon, elle peut continuer à progresser régulièrement."

"J'ai gardé le contact avec Elise en Australie et l'ai encouragée et conseillée", a poursuivi Clijsters. "J'ai eu beaucoup de stress pendant ses rencontres, beaucoup plus que pendant mes propres matchs. Mais j'ai vécu cette période avec beaucoup de plaisir. Tout le mérite revient bien sûr à Elise elle-même et à Robbe (son coach, ndlr). Je ne veux pas recevoir un quelconque honneur. Je veux lui apporter mon soutien, mais je ne suis pas son coach et je ne le serai pas. Avec ma famille, il est impossible d'être si loin de chez moi pendant des semaines."

Clijsters a remporté la Fed Cup en 2001 avec l'équipe belge. Elle estime que l'équipe féminine belge est capable cette année d'une nouvelle performance de haut niveau. "Le talent est certainement présent pour jouer pour la victoire finale en Fed Cup. Bien sûr, ce n'est pas facile, mais tous les joueuses ont déjà fait leurs preuves sur le circuit WTA. Je pense aussi que le lien entre les joueuses est fort. C'est très important."