Tennis

Novak Djokovic est plus que probablement forfait pour 12 semaines.

Et si ce forfait offrait le Saladier d’argent à Bruxelles ! Le scénario est encore un peu tordu, mais il n’a rien de fantaisiste.

Le Serbe, qui devrait officialiser mercredi son forfait pour 6 à 12 semaines encore, pourrait dès lors manquer l’US Open et la demi-finale de Coupe Davis face à la France du 15 au 17 septembre. Les chances de voir la France en finale augmenteraient considérablement.

Les Français joueront sur la terre battue de Lille face à une équipe B (Troicki, Tipsarevic et Lajovic). A 31 ans, Troicki, le probable chef de file, n’a jamais passé un huitième de finale à Roland-Garros. Tipsarevic non plus.

La présence des Bleus en finale semble un fait plus que probable.

Petit retour dans l’histoire. Une certaine presse internationale avait critiqué la Belgique, qui avait profité des forfaits de Federer, Wawrinka, Raonic et de Del Potro, pour se hisser en finale en 2015. Cette année, la France a battu le Japon sans Nishikori au premier tour. Elle a enchaîné avec un quart de finale contre la Grande-Bretagne privée d’… Andy Murray. Elle devrait poursuivre avec une demi-finale contre la Serbie sans Novak Djokovic. Il est difficile de simplifier plus la route vers la finale !

Une finale équilibrée

A condition que la Belgique batte l’Australie (avec ou sans Kyrgios ?) au Palais 12 du Heysel, la bande à Goffin pourrait donc se rendre en France pour rejouer une finale de Coupe Davis. Contrairement à 2015, l’affiche serait plus équilibrée. En double, les Français sont nettement meilleurs que les Belges. En revanche, il n’est pas improbable que David Goffin ne remporte ses deux points du simple. Il ne manquerait plus qu’un exploit de Steve Darcis pour apporter le point décisif ! Qui aurait misé un euro sur un succès de Shark contre Alexander Zverev au premier tour, à Francfort ?

On vous l’accorde. On est encore loin de ce scénario. En tennis, plus que dans n’importe quel autre sport, la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. Personne ne peut savoir dans quel état de forme seront les acteurs de Coupe Davis mi-septembre.

Néanmoins, ce forfait à confirmer de Novak Djokovic a ouvert la voie à une finale France-Belgique.

Une longue pause n’est pas impossible

Le premier chapitre de ce scénario se déroulera mercredi lors de la conférence de presse de Novak Djokovic. Selon la presse serbe et plus précisément Sportski Zurnal, il devrait annoncer une longue pause (entre 6 et 12 semaines sans raquette) à cause de son coude droit. "J’estime qu’il a besoin de 6 à 12 semaines", confie Zdenko Milinkovic qui a examiné la star serbe.

"Pendant 6 à 12 semaines, il ne pourra pas tenir une raquette en main, mais il pourra entretenir sa condition physique. Le prochain examen confirmera ou infirmera sa période d’indisponibilité."

Les spécialistes de Belgrade et de Toronto le poussent tous à prendre du repos. Il n’est pas impossible que le Serbe ne suive l’exemple de Federer qui avait profité d’une blessure pour prendre une pause-carrière durant 6 mois. Avec les effets bénéfiques qu’on a connus.

Nole ferait l’impasse sur la tournée asiatique et la fin de la saison. Djoko n’a plus joué depuis son abandon contre Berdych en quart à Wimbledon.

Seule certitude : les regards seront braqués sur Belgrade mercredi.