Les énervements et les rouspétances envers le corps arbitrales sont relativement rares dans le monde du tennis. Parmi les joueurs discutant le plus avec les arbitres, on connaissait déjà Benoît Paire et Nick Kyrgios mais ce vendredi soir lors du tournoi d'Anvers, on a fait connaissance avec le joueur russe Karen Khachanov.

Lors de son quarts de finale qui l'opposait au Britannique Daniel Evans, le tombeur de Zizou Bergs au tour précédent est sorti de ses gonds à plusieurs reprises, s'énervant contre les décisions prises par l'arbitre de chaise, l'Égyptien Adel Nour.

Dans le premier set, premier désaccord entre le joueur russe et l'arbitre : "Sérieusement ? Je ne comprends pas comment vous pouvez voir cette balle dehors... Après le match, on ira revoir les images ensemble et vous verrez que cette balle n'était pas sortie", s'est énervé le 17e joueur du monde. Heureusement Khachanov a réussi à se reconcentrer pour clôturer le premier set 6-3.

Mais dans le deuxième set, les décisions arbitrales d'Adel Nour ont à nouveau énervé le Russe. À nouveau en désaccord, Khachanov a demandé à l'arbitre : "Mais où est-ce que vous regardez ? Bien sûr que vous n'avez rien vu... Je vous demande pourquoi vous ne regardez pas attentivement. Cette balle était largement dehors."

Mais la colère de Karen Khachanov n'a fait que monté jusqu'au tie break de ce deuxième set lors duquel une nouvelle phase litigieuse a été jugée en sa défaveur sur un point capital, qui pouvait offrir une balle de set à Evans ou une balle de match à Khachanov.

"Non", a-t-il crié, "elle est encore largement dehors. C'est une blague. Tout le monde dans le stade a vu que cette balle était sortie et toi tu ne le vois pas. Qu'est-ce que tu fais ici en fait. Tu n'as rien à faire ici", s'est exprimé Khachanov furieux. Sur la balle de set, le Russe n'a pas réussi à se reconcentrer permettant au Britannique de recoller à un set partout. 

Khachanov a alors envoyé un violent coup de pied dans le filet du terrain avant de taper sur la chaise de l'arbitre avec sa raquette et de quitter le terrain pour un toilet break sans en avertir l'arbitre. 

Si Khachanov a eu beaucoup de chance de ne s'en sortir qu'avec un simple avertissement, il a quand même perdu la rencontre sur le score de 3-6, 7-6, 6-4.