Le suspense reste entier à Courtrai.

Le duel des n° 1, Mertens-Putintseva, ne sera pas décisif sur un plan mathématique. Il marquera un tournant de plus. Une incertitude plane sur le nom de la deuxième joueuse belge même s’il est hautement probable que Kirsten Flipkens monte sur le terrain pour affronter Zarina Diyas. Ysaline Bonaventure a laissé beaucoup d’énergie sur le court face à Yulia Putintseva.

"C’est encore trop tôt pour savoir qui jouera samedi en simple. Nous analyserons la situation en temps utile", concluait Johan Van Herck.

En cas d’égalité à 2-2, le double serait alors décisif. Johan Van Herck poursuivra encore son casse-tête. Il y a fort à parier qu’il mise sur un duo Mertens-Flipkens pour jouer ce qui serait le match décisif. Le vainqueur jouera la phase finale en avril à Budapest.