La 104e mondiale souffre d'une blessure au pied.

La Belgique et le Kazakhstan s'affronteront vendredi et samedi au Lange Munte de Courtrai afin de décrocher une place en phase finale de la Fed Cup nouvelle mouture. Si le capitaine Johan Van Herck s'attend à une forte opposition, il reste malgré tout persuadé que l'issue de la rencontre sera favorable à son équipe.

"J'aborde cette campagne de Fed Cup avec beaucoup de confiance. C'est vraiment très agréable de revoir tout le monde. Je pense que nous avons une très bonne équipe. Nous allons profiter des prochains jours pour régler les derniers petits détails afin d'être fin prêts. C'est un avantage de pouvoir une nouvelle fois jouer à Courtrai. Nous connaissons la salle, le terrain et les conditions de jeu."

Afin de se qualifier pour la phase finale, la Belgique pourra s'appuyer sur Elise Mertens (WTA 19) et l'expérimentée Kirsten Flipkens (WTA 81) afin de contrer Yulia Putintseva (WTA 34) et Zarina Diyas (WTA 63).

Un an après ses débuts sur le banc de l'équipe de Fed Cup, Johan Van Herck ne sous-estime pas du tout l'opposition. "C'est une bonne équipe. Heureusement pour nous, leur N.1 est absente (NDLR: Elena Rybakina, WTA 25). Mais Putintseva et Diays ont atteint le troisième tour de l'Open d'Australie. Il faudra donc être sur nos gardes, même si ça s'applique à chaque adversaire. Nous sommes convaincus de nos qualités, par le fait que nous soyons meilleurs. Mais ce n'est pas une garantie de succès. Le week-end sera sans aucun doute relevé."

A trois jours du début de la rencontre, Greet Minnen n'a pas participé aux entraînements de l'équipe belge de Fed Cup mardi au Lange Munte de Courtrai

Johan Van Herck a donné davantage d'informations en conférence de presse quant à la santé de la joueuse de 22 ans. "Greet a mal au pied gauche depuis quelques semaines. Nous avions prévu des examens médicaux supplémentaires. C'est pourquoi elle est absente aujourd'hui (mardi, ndlr)."

Selon le capitaine de l'équipe belge, la blessure n'est pourtant pas très grave. "Tout semble OK. Il ne faut pas se faire trop de soucis", a-t-il assuré.

La question de savoir si Minnen va entrer en action ce week-end sur la surface dure courtraisienne reste donc en suspens. Van Herck compte sur Elise Mertens (WTA 19) et Kirsten Flipkens (WTA 81) pour les deux matches de simple. Ysaline Bonaventure (WTA 115) complète la sélection alors qu'Alison Van Uytvanck (WTA 47), petite amie de Minnen, ne s'est pas rendue disponible pour la rencontre.

La Belgique et le Kazakhstan s'affrontent vendredi et samedi pour une place dans la semaine finale de la nouvelle formule de la Fed Cup de tennis, qui réunira 12 pays à Budapest, en Hongrie, du 14 au 19 avril.

"La présence de Clijsters est profitable à tout le monde"

Kim Clijsters s'entraîne cette semaine en compagnie de l'équipe belge de Fed Cup, qui défiera le Kazakhstan vendredi et samedi à Courtrai. La Limbourgeoise de 36 ans, qui entame la dernière ligne droite de sa préparation avant de signer un nouveau grand retour à la compétition, sert donc de sparring-partner de luxe à Elise Mertens et compagnie. "C'est une situation profitable à toutes les parties", a assuré le capitaine Johan Van Herck mardi en conférence de presse au Lange Munte. "C'est évidemment une bonne chose pour nous de pouvoir bénéficier de quelqu'un qui possède une telle expérience sur le circuit. Mais c'est aussi positif pour Kim. Elle doit s'entraîner seule lorsqu'elle est dans son académie alors qu'ici, elle est en compagnie d'autres joueuses du top niveau. C'est profitable pour tout le monde. Tout se déroule d'ailleurs très bien, comme nous l'avions espéré."

Aussi passé devant la presse, le capitaine kazakh a laissé entendre que Clijsters pouvait encore se retrouver sur le terrain vendredi. Van Herck a jusque jeudi pour intégrer l'ancienne N.1 mondiale à son effectif. "Nous avons effectivement l'option mais cela n'arrivera pas", a-t-il assuré. "C'était clair pour tout le monde qu'elle venait ici en tant que sparring-partner. Quand elle a annoncé son retour, peut-être espérions-nous qu'elle soit prête. Mais pour une joueuse, la santé est l'aspect le plus important."

Elise Mertens a aussi abordé la présence de Clijsters après leur entraînement commun de mardi. "Elle frappe très fort dans la balle", a rigolé la N.1 belge. "J'ai dû faire de mon mieux pour suivre. C'est toujours agréable de jouer contre Kim car elle est très motivée. Cela rend l'entraînement encore plus amusant. Son niveau est bon et j'espère pouvoir encore m'entraîner avec elle cette semaine."

Kirsten Flipkens prête avant d'affronter les Kazakhes

Contrairement à Elise Mertens (WTA 19), Kirsten Flipkens (WTA 81) a déjà affronté les deux joueuses kazakhes présentes pour le duel de Fed Cup entre la Belgique et le Kazakhstan prévu vendredi et samedi sur la surface dure du Lange Munte de Courtrai.

'Flipper' a perdu son unique duel contre Zarina Diyas (WTA 63), à Strasbourg en 2014, mais mène deux victoires à une contre Yulia Putintseva (WTA 34).

La Belge de 34 ans a toutefois été battue lors de son dernier duel contre Putintseva, s'inclinant après un combat de trois sets (4-6, 6-4, 7-5). "C'était à Miami l'année passée. J'avais joué une très bonne rencontre et j'aurais très bien pu la gagner. Je menais d'ailleurs 5-3 dans le troisième set", se souvient Flipkens. "Putintseva et Diyas sont des joueuses qui se battent sur chaque balle. Ce sont de vraies batailleuses. Mais nous avons les qualités et les possibilités dans l'équipe, avec nos différents styles de jeu, pour leur compliquer la tâche."

La Belgique et le Kazakhstan s'affrontent vendredi et samedi pour une place dans la semaine finale de la nouvelle formule de la Fed Cup de tennis, qui réunira 12 pays à Budapest, en Hongrie, du 14 au 19 avril.