Tennis Le champion suisse est est incertain pour la Coupe Davis, selon Djokovic.

Il y a "un point d'interrogation" sur la participation de Roger Federer à la finale de Coupe Davis, a assuré dimanche le vainqueur du Masters Novak Djokovic qui a discuté avec le Suisse après l'annonce de son forfait en finale.

"J'ai appris le forfait de Federer pendant le double, pendant que je m'échauffais, a déclaré le N.1 mondial. J'ai parlé avec lui ensuite. Pour la Coupe Davis, lui-même ne sait pas. Il y a un point d'interrogation".

"Je ne pense pas qu'il ait cherché à s'économiser, à se préserver avant la Coupe Davis. Après une finale de Grand Chelem, celle-ci est le match le plus important de la saison. Il ne s'est retiré que trois fois en plus de 1000 matches, il n'y a rien à lui reprocher", a-t-il estimé.

"C'est une situation probablement jamais vue avant, c'est incroyable. Personne n'aime gagner de cette façon, mais c'est comme ça. Moi je ne me sentais pas vraiment à l'aise pendant la cérémonie de remise du trophée", a continué le Serbe de 27 ans.

"Le calendrier est ainsi fait qu'il n'avantage pas vraiment ceux qui vont loin dans les tournois et en Coupe Davis. J'en ai déjà fait l'expérience en récoltant des blessures parce que j'avais trop joué. C'est pareil pour tout le monde, il faut faire avec. Il y a probablement trop d'écart en demi-finales entre les deux matches, l'un joué à 14h, l'autre à 20h", a-t-il encore analysé.

"Je suis probablement au paroxysme de ma carrière et je vais utiliser les années qu'il me reste pour garder cette place. Pour moi, Roland-Garros est aussi toujours un objectif et je vais continuer de me battre pour ça", a encore déclaré le quadruple vainqueur du Masters.

"Ce tournoi est un levier que l'ATP doit actionner pour la promotion du tennis. Depuis 2009, le Masters a été un incroyable succès à Londres mais il faut donner cette opportunité à d'autres villes, sur des nouveaux marchés comme la Chine, le Moyen-Orient", a conclu ce fervent militant du déménagement.