A la suite d'une première manche à sens unique et d'un deuxième set plus accroché, Ferro, N.53 mondiale s'est imposée 6-2, 7-5 face à Kontaveit, 22e dans la hiérarchie.

Sur la terre battue sicilienne, la Française de 23 ans a breaké son adversaire d'entrée puis a à nouveau pris le service adverse à 4-2 pour s'offrir tranquillement la première manche en 40 minutes de jeu.

La deuxième manche a été plus incertaine, chaque joueuse laissant plusieurs fois son jeu de service à son adversaire. Fiona Ferro a définitivement pris le dessus à 5-5, en breakant puis en remportant son service pour s'offrir le titre.

C'est le deuxième trophée en deux finales sur le circuit WTA pour Fiona Ferro, lauréate du tournoi de Lausanne en 2019, déjà sur terre battue. Elle entrera lundi dans le top 50 du classement mondial pour la première fois de sa jeune carrière.

Kontaveit confirme quant à elle ses difficultés en finale: il s'agit de sa quatrième défaite en cinq matches à ce stade de la compétition, dont à présent trois consécutives. Son seul titre remonte à juin 2017, à 's-Hertogenbosch.

Cette défaite est d'autant plus frustrante pour l'Estonienne qu'elle avait facilement écarté samedi en demi-finale la tête de série N.1 du tournoi italien, la Croate Petra Martic (N.15 mondiale).

Le circuit WTA continue dès lundi avec le tournoi de Prague (République tchèque), également sur terre battue, et celui de Lexington (Etats-Unis), sur dur, première entrée américaine au calendrier après la reprise, à trois semaines de l'US Open, prévu du 31 août au 13 septembre malgré le lourd tribut que paient actuellement les Etats-Unis à la pandémie de Covid-19, et les forfaits qui se multiplient.