Fiancés entre terre et mer

Tennis

Mig. T.

Publié le

Fiancés entre terre et mer
© EPA
C'est sur un bateau que Lleyton Hewitt a fait sa déclaration à Kim

Retrouvez, en supplément dans votre DH numérique, la fabuleuse année tennistique de la Belgique

BRUXELLES Via son site Internet, Kim Clijsters a donc officialisé ses fiançailles avec Lleyton Hewitt! Dans son journal intime, ouvert aux quatre vents grâce à la magie du Web, elle raconte comment Lleyton a scellé sa demande. «Il m'a emmené sur un bateau dans le lac de Sydney pour un souper en amoureux et il m'a offert une magnifique bague et de belles boucles d'oreille. Je ne m'y attendais pas du tout. C'était une superbe surprise et un joli cadeau. Je suis très heureuse...»

Voilà quatre ans que les deux champions vivent une grande histoire d'amour. La Limbourgeoise a souvent raconté la façon dont son regard avait croisé celui de l'Australien. «Ma soeur souhaitait un autographe et m'avait demandé de le lui rapporter...»

Ainsi naissent les plus belles histoires d'amour. Kim avait 16 ans et débutait sa carrière sur le circuit international; Lleyton en avait 19 et commençait à gravir les échelons de la notoriété. Aujourd'hui, les deux fiancés figurent, côté court, au sommet de la hiérarchie. Et leur amour d'un été dans l'hémisphère Sud s'est quasiment transformé en contrat pour la vie! «Rien n'est encore planifié concernant notre futur mariage. Nous devons encore tout prévoir», ajoute Kim sur son site. Mais on devine que la promenade en bateau a accéléré bien des choses. «Pour les Australiens, les fiançailles sont très importantes...»

Tout laisse à penser que Kim et Lleyton pourraient convoler en justes noces durant l'année 2004. Certains croient même savoir que leur forfait pour les prochains Jeux Olympiques d'Athènes pourrait être lié à la future cérémonie. Mais il ne s'agit que d'une rumeur qui n'a évidemment pas été confirmée.

Les deux fiancés sont actuellement à Sydney où ils s'entraînent en vue de la nouvelle saison et où ils passeront les fêtes de fin d'année. Peut-être qu'à l'heure des bons voeux, ils entérineront la suite des festivités. Où se célébrera le maria- ge? Quelle sera la couleur de la robe de la mariée? Où résideront les futurs époux? Kim restera-t-elle fidèle à sa nationalité belge? Nul doute que les sujets de conversation ne manqueront pas dans les prochains mois!

Kim et Lleyton s'efforceront de garder la tête froide et de poursuivre leur carrière au plus haut niveau. Avec, pourquoi pas? un petit défi: se marier avec, chacun, une couronne de n°1 sur la tête! A priori, la tâche paraît plus simple pour Kim que pourt Lleyton...

Coup de foudre

Une première victoire en Grand Chelem, voire la reconquête de la première place mondiale auront- elles, aux yeux de Kim Clijsters, plus d'importance que la bague qui, désormais, habille un de ses doigts? Celle qui est la fiancée officielle de Lleyton Hewitt ne pouvait, en tous les cas, rêver à plus beau cadeau pour basculer d'une année à l'autre. Il va, aussi, servir à conforter encore davantage cet équilibre familial sur lequel la Limbourgeoise a toujours pu s'appuyer pour construire la carrière exemplaire qui est déjà la sienne. Rares sont, en effet, surtout sur le circuit, les filles de son âge qui sont casées affectivement.

Clijsters l'est depuis près de quatre années, date du coup de foudre qui l'aida à tomber dans les bras de celui qui n'était pas encore numéro un mondial. Pour beaucoup, cette idylle avait toutes les allures d'une première amourette qui se fissurerait bien vite au contact de la dure réalité quotidienne des joueuses et joueurs professionnels. Or c'est l'inverse qui s'est produit. Parce qu'ils savent très exactement où ils mettent les pieds et quels dangers bien spécifiques les guettent aux quatre coins de la planète, Kim Clijsters et Lleyton Hewitt, tout en restant amoureux, sont devenus très complices.

Ajoutez-y l'apport, manifestement positif, qu'exercent sur les tourteaux leurs clans spécifiques, et vous obtenez la clef du succès d'une histoire d'amour à laquelle on souhaite plus longue vie que celles dont nous nous faisons l'écho par ailleurs...

Philippe Lacourt

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info