Blessée au début du deuxième set après avoir gagné le premier, Justine Henin a arrêté le match

ROSMALEN Il faut évidemment espérer que la blessure encourue samedi midi par Justine Henin-Hardenne ne sera, très vite, qu'un mauvais souvenir. Dès lundi débute l'importantissime tournoi de Wimbledon et il serait évidemment très dommage que la Wallonne aborde l'épreuve handicapée. C'est, sans doute, en songeant à cette prochaine étape que Justine a mis un terme prématuré à sa finale contre Kim Clijsters à Rosmalen.
A 2-0 en faveur de Clijsters dans le second set, Justine avait glissé sur l'herbe, évitant la chute en se rattrapant de la main gauche. Les doigts, visiblement, ont souffert dans l'aventure. Après des premiers soins, Justine a essayé de reprendre la partie. Elle a perdu le jeu suivant sur son service, puis a préféré renoncer, laissant la victoire à sa rivale.

Justine avait l'avantage

Dommage, bien entendu, pour cette partie qui était de bonne qualité, les deux joueuses s'étant livrées à fond dans la première manche. Kim Clijsters, plus vite en jambes que la Wallonne, avait pris même nettement l'avantage, menant 4-1, puis 5-2. On croyait que la Limborgeoise filait aisément vers le gain du set, mais Henin se rebiffa.
Malgré une première balle de set en sa défaveur, elle revint dans la partie, égalisant 5-5. Clijsters, dominée pendant plusieurs jeux, réussissait à se ressaisir et à 6-5, elle forçait deux nouvelles balles de break, bien contrées par Henin.
La décision tomba donc au tie-break que Justine remportait 7-4. On avait franchement l'impression que Clijsters avait laissé passer sa chance. On ne savait pas encore que la partie, hélas, serait arrêtée sur blessure.

Finale

Kim Clijsters (Bel) bat Justine Henin-Hardenne (Bel), 6-7 (4/7), 3-0, abandon.