La Belgique se retrouve menée 1 à 0 face à la France dans son quart de finale de Fed Cup. Alison Van Uytvanck aura bien résisté à Caroline Garcia, mais la numéro 2 belge, 50e mondiale, a du s'incliner face à la 19e joueuse du monde.

Caroline Garcia était très heureuse de s'en être sortie en accélérant dans le troisième set et d'avoir pu apporter ainsi le premier point à son pays, pour son retour après deux ans d'absence.

"Il y avait cette envie de bien faire, une bonne pression, une bonne tension comme à l'époque, mais qui n'était pas multipliée par ces deux ans d'absence", a confié la Lyonnaise qui aura débordé Alison Van Uytvanck dans le 3e set: 7-6 (7/2), 4-6, 6-2 au bout de deux heures et cinq minutes de jeu.

"J'étais un peu frustrée et énervée d'avoir perdu mon service après avoir fait le break. Et du coup je l'ai remise un peu dans le match d'autant qu'elle avait mis un peu plus de pression et s'était lâchée un peu plus. Voilà, je me suis reconcentrée, je me suis calmée et puis ce n'était que 6-4. Ce n'est pas comme si je devais revoir tout mon jeu. Les deux premiers sets étaient accrochés, d'un haut niveau, mais j'avais confiance en mon physique et je savais que j'avais encore de la marge. Le but était de la faire jouer un échange en plus. C'était un match accroché contre une joueuse de qualité qui a été mieux classée déjà, donc je suis contente d'avoir pris le premier point et je profite de ça, comme après chaque victoire".