Sur le Court n°9, les deux Limbourgeois ont ainsi réussi l'exploit d'éliminer les Français Pierre-Hugues Herbert (ATP 8) et Nicolas Mahut (ATP 8), têtes de série n°3, tenants du trophée et auteurs d'un Grand Chelem de carrière. Ils se sont imposés 6-4, 6-7 (5/7) et 6-3.

"Cela fait vraiment plaisir", a confié le droitier de Hasselt. "Nous avons connu pas mal de poisse ces derniers temps et la pièce est enfin tombée du bon côté. C'est la récompense de tout notre travail. Franchement, c'était très chouette de jouer un tel premier tour. Il y avait comme une ambiance de Coupe Davis. Les tribunes étaient pleines et les supporters faisaient beaucoup de bruit. Nous sommes très bien entrés dans la partie et nous avons continué à y croire, même après la perte du deuxième set. Et à l'arrivée, nous avons peut-être un peu mieux retourné qu'eux." 

Sander Gillé et Joran Vliegen affronteront au deuxième tour les Australiens Luke Saville et Jordan Thompson, vainqueurs de la paire composée du Serbe Dusan Lajovic et du Tchèque Jiri Vesely 7-6 (8/6) et 7-5. "Avec notre coach, Jeff Coetzee, on travaille dur et on a le sentiment d'être sur la bonne voie", a poursuivi le gaucher de Maaseik. 

"Quand nous avons vu le tirage, nous avons un peu ri jaune, mais nous avons pris ce match comme une opportunité de montrer ce dont nous étions capables. Nous n'avions rien à perdre et nous avons mordu à pleines dents dans la balle. Nos attentes sont élevées, mais nous gardons les pieds sur terre. Simplement, cela nous donne beaucoup de confiance pour la suite."