Tennis

"Je n'ai pas de regrets." David Goffin (ATP 19) n'était pas trop déçu après sa finale perdue 7-6 (7/3), 6-4 contre Daniil Medvedev (ATP 8), dimanche, au tournoi ATP Masters 1000 sur dur de Cincinnati, doté de 6.056.280 dollars. Le Liégeois, 28 ans, aurait évidemment bien aimé remporter le plus grand titre de sa carrière, mais il pouvait accepter le fait que le Russe, 23 ans, ait été plus fort que lui.

"Je me suis battu tout le match, mais il a été meilleur que moi sur quelques points", a-t-il expliqué en conférence de presse. "Il est hyper solide. Il ne rate pas. On a l'impression de jouer contre un mur. Et puis, il sert le plomb. C'est pour cela que tout le monde souffre contre lui. Il est tellement régulier et désormais, il a plus de confiance. Je suis bien revenu dans le premier set, mais je n'ai pas joué un bon tie-break. J'ai raté une volée facile après une amortie pour mener 2-0 et il y a eu un autre point que je n'ai pas réussi à conclure. Mais j'ai essayé. La tactique était de ne pas lui donner le même rythme, car c'est une machine. J'ai cherché à slicer, à attaquer, à monter au filet. Cela a marché, mais cela n'a pas suffi."

David Goffin, cela dit, n'a pas à rougir de son parcours dans l'Ohio. Le n°1 belge, qui restait sur deux défaites au premier tour à Washington et à Montréal, s'y est en effet complètement relancé à la veille de l'US Open.

"J'ai vraiment apprécié cette semaine", a-t-il poursuivi. "C'est un tournoi très particulier pour moi, car j'ai toujours bien joué ici. J'avais une belle opportunité et je pense l'avoir saisie. Je suis arrivé en demi-finale pour la deuxième fois consécutive et je l'ai gagnée en battant Richard (ndlr: Gasquet) pour disputer ma première finale d'un tournoi ATP Masters 1000. Et je me suis battu jusqu'au bout. Cela restera un bon souvenir."