Tennis

Le Belge peut nourrir de légitimes regrets : il aurait sans doute pu grappiller quelques précieux points à la maison cette semaine dans la course au Masters. 

D’autant plus que Fognini et Monfils se sont effondrés. Pour se relancer, il doit briller à Bâle (500 points promis au vainqueur) qui lui réussit bien (une finale et une demi). Plus de 600 unités séparent à peine Zverev (7e à la Race) de Monfils (13e), le sprint final s’annonce donc des plus incertains. Mais le tirage n’a pas gâté le Liégeois qui lancera son tournoi contre Marin Cilic, vainqueur de l’US Open 2014, en panne cette saison, mais qui a retrouvé des couleurs à Moscou (demi-finale).