Depuis cinq semaines, David Goffin a partagé ses jours entre Monaco et Biot. L’Ultimate Tennis Showdown lui a apporté des points sous pression même si le format est fort différent de celui de l’ATP. Parmi les expériences, le Liégeois a apprécié le coaching durant le match.

"Oui, j’ai aimé, mais j’aurais préféré que les échanges soient plus confidentiels et que ce soit le joueur qui choisisse le moment de l’intervention, dit-il. Parfois, deux ou trois mots suffisent pour vous remettre dans le bon sens du match. En revanche, le show avec micro n’est pas mon style."

À un mois de la reprise officielle du circuit, David Goffin ne s’estime pas encore au point sur un plan physique. "Je dois augmenter mon niveau. J’ai entretenu ma forme. À partir de maintenant, on va commencer un gros travail physique pour être prêt au bon moment. Il ne servait à rien de se cramer physiquement."

Il suit l’actualité liée à la pandémie de près, mais il ne se projette pas dans l’avenir. Il garde en suspens les réponses liées à son calendrier.