Tennis Notre compatriote est à la recherche de son premier succès sur ciment.

Après le gazon maudit, place à la dure loi du ciment pour notre leader tricolore.

Deux matchs et deux revers pour le Liégeois à Washington (contre Nishioka) et au Masters du Canada (face à Pella) ont jeté un froid sur sa remarquable saison sur herbe. À Cincinnati, le Belge a de copieux points à défendre (350) vu sa demie atteinte l’an dernier après un parcours 3 étoiles (battant Anderson et Del Potro). Il pourrait basculer aux alentours de la 25e place en cas d’élimination précoce.

Rappelez-vous : contre son idole Federer, Goffin avait dû se résoudre à abandonner à l’issue d’un premier set de haute volée à cause d’un coude récalcitrant. Le voilà de retour là où il avait signé le dernier coup d’éclat de son exercice 2018.

De quoi le relancer ? En tous cas, à la lecture du tableau, il dispose d’un bon coup à jouer suite au forfait en dernière minute de Nadal après son sacre à Montréal.

Même si le Next Gen Fritz est en pleine bourre et que l’Argentin Pella (adversaire potentiel au 2e tour) a croqué le 19e mondial la semaine dernière, un David Goffin à son niveau peut viser les quarts où pourrait l’attendre Nishikori.