Opposé au Britannique Cameron Norrie (ATP 58) en huitième de finale à Barcelone, David Goffin a jeté l’éponge à cause de douleurs aux adducteurs de la jambe droite alors qu’il avait perdu le premier set 6-0 et menait 3-5 dans le deuxième.

"J’ai senti dans le premier set une fatigue au niveau des adducteurs quand j’ai voulu mettre plus d’intensité", expliquait le Liégeois en conférence de presse. "Cela a commencé à tirer et à brûler. J’ai essayé de continuer puis j’ai demandé au kiné de venir à 3-4 dans le deuxième set. En trois minutes sur le court il ne savait pas dire exactement ce que j’avais. J’ai repris mais je n’ai pas voulu prendre des risques en pensant à la suite de la saison sur terre battue. Même si je passais, cela ne servait à rien. Si je joue en quarts sur une jambe, c’est inutile. Ici, en restant assis lors de cette conférence de presse, je sens que cela tire. J’espère que j’ai arrêté à temps et que ce sera rétabli pour le tournoi de Madrid. Avec deux Masters 1000 et un Grand Chelem qui arrivent sur terre battue, il ne faut pas prendre des risques. D’autant plus que je me sentais de mieux en mieux. Depuis Monte-Carlo, on a connu des jours avec des températures assez basses, peut-être que c’est une explication à ce problème avec le corps qu’il faut à chaque fois bien échauffer."

La suite passera par des examens. "C’est musculaire donc à chaud on ne verra pas grand-chose. Je vais probablement passer des examens mais il faudra attendre 24 ou 48 heures. Je pense que je vais rentrer en Belgique pour voir mon médecin et les kinés par la suite s’il faut soigner cela."