Clijsters disputera également le tournoi

EASTBOURNE Tout comme Kim Clijsters, tenante du titre et deuxième mondiale, Justine Henin-Hardenne, troisième mondiale, est arrivée vendredi à Eastbourne pour y disputer le tournoi anglais sur gazon (doté de 600.000 dollars), qui débute lundi, en préparation à Wimbledon. La troisième levée du Grand Chelem débute le 26 juin. Henin-Hardenne y décidera de sa participation à la Fed Cup en juillet.

Victorieuse pour la troisième fois à Roland Garros, Henin-Hardenne enchaîne avec la saison sur herbe, "ce sont de nouvelles aventures qui m'attendent en espérant que l'enchaînement ne va pas être trop difficile", a-t-elle expliqué sur son portail internet. "Je pars le plus tôt possible pour trouver mes sensations. Eastbourne, c'est un tournoi que je n'ai jamais joué, je suis donc contente de m'y rendre pour la première fois puisque ma santé me le permet maintenant".

"Je pense que j'ai un bon jeu pour le gazon, mais je dois affronter des filles comme les soeurs Williams, Davenport et Sharapova", a-t-elle expliqué aux organisateurs du tournoi d'Eastbourne. "Ce n'est pas facile pour moi. Elle sont grandes et puissantes et, sur herbe, cela compte. Elles frappent la balle fort, elles jouent long. C'est difficile, mais j'ai déjà été une fois en finale (ndlr: en 2001 face à Venus Williams) et deux fois en demi (ndlr: en 2002 face à Venus Williams et en 2003 face à Serena Williams). Ce serait la meilleure chose pour ma carrière de gagner les quatre tournois du Grand Chelem. C'est un rêve. J'espère pouvoir le faire."

Dans la foulée de Wimbledon et avant la saison sur surface dure, la Fed Cup occupera les esprits belges avec une demi-finale face aux Etats-Unis, les 15 et 16 juillet à Ostende. Un rendez-vous pour lequel Justine Henin-Hardenne réserve encore sa réponse.

"L'envie et la volonté de la jouer sont vraiment bien présentes, plus présentes que jamais", explique-t-elle sur son site. "Après ce que j'ai vécu en avril à Liège j'ai envie de continuer l'aventure, mais je ne peux pas assurer ma présence à l'heure qu'il est parce que cela va dépendre de mes résultats ces prochaines semaines, d'où je vais à Wimbledon, de l'état dans lequel je serai. Physiquement, même si tout va bien, il y a encore des choses sur lesquelles je dois être prudente, notamment au niveau de mon genou. Jouer sur gazon puis enchaîner sur dur à l'intérieur, ce n'est pas simple, donc même si j'ai vraiment très envie de le faire, je ne peux pas le garantir aujourd'hui. Je ne prendrai sans doute ma décision que pendant Wimbledon. J'espère de tout cour être de la partie à Ostende les 15 et 16 juillet, mais je ne préfère pas m'engager puis décevoir par la suite".

La Française Amélie Mauresmo, numéro 1 mondiale, les Russe Nadia Petrova, Anastasia Myskina, Svetlana Kuznetsova et la Tchèque Nicole Vaidisova, notamment, seront aussi de la partie à Eastbourne.