Le jeune Australien a balayé toute l'opposition sur son passage à Indian Wells

INDIAN WELLS Le baiser langoureux que lui donna sa petite amie Kim Clijsters n'en fut que plus doux. Si certains se demandaient encore pourquoi Lleyton Hewitt était le numéro un mondial actuel, le jeune Australien de 21 ans leur a offert la plus belle des réponses, dimanche matin à Indian Wells. A l'instar du vent de sable qui a tourbilloné durant une bonne partie de la semaine dans l'enceinte du complexe californien, le vainqueur du dernier US Open a balayé toute la concurrence sur son passage pour remporter son deuxième tournoi de la saison, deux semaines après sa victoire à San Jose.

"Il a vraiment pratiqué un tennis phénoménal", expliqua Tim Henman, le malheureux finaliste. "La qualité de mon jeu s'est avérée suffisante contre tous les autres adversaires, mais lui m'a surclassé. A l'heure actuelle, il donne le ton dans un certain nombre de domaines, c'est indéniable. Il est le meilleur retourneur du circuit ainsi que le joueur qui se déplace le mieux sur le court."

Lleyton Hewitt n'a concédé qu'un seul set dans le premier tournoi Tennis Masters Series de l'année, l'une des neuf plus importantes épreuves de l'ATP Tour. C'était contre le Roumain Andrei Pavel au deuxième tour. Ensuite, il est monté en régime pour ne laisser que des miettes à Pete Sampras et Tim Henman et rattraper fameusement le temps perdu à la suite d'une méchante varicelle contractée au tout début du mois de janvier.

"Je n'ai peur de rien..."

"Ce début de saison est nettement meilleur que celui que j'avais espéré, lorsque j'étais alité il y deux mois", confia-t-il. "L'ambiance dans le stade était électrique et c'est vraiment génial d'avoir enfin remporté un tournoi de cette importance. J'ai énormément travaillé pour revenir à mon niveau depuis le moment où j'ai pu reprendre une raquette en mains. J'ai passé un nombre important d'heures sur les courts à remettre mon jeu en place, ainsi qu'énormément de temps dans les salles de fitness pour rebâtir ma condition physique. C'est une sensation particulièrement agréable de constater que tout ce travail a porté ses fruits..."

L'Australien est occupé à aligner une série assez impressionnante de victoires aux Etats-Unis. Sept matches à l'US Open, cinq à San Jose et maintenant six à Indian Wells, cela fait dix-huit succès consécutifs. A 21 ans et des poussières, le petit ami de Kim Clijsters vient également de remporter déjà le quatorzième titre de sa carrière. C'est mieux que Pete Sampras au même âge!
"Je joue de manière de plus en plus solide lors des gros matches. L'idée de devoir disputer une rencontre à enjeu ne me tracasse plus du tout. Chaque fois que je monte sur le court, je suis persuadé que je peux gagner. En fait, je n'ai plus peur de rien...", conclut-il.