Découvrez tous les résultats sur les deux tableaux.

Rafael Nadal en huitièmes, mais énervé

L'ancien N.1 mondial Rafael Nadal a critiqué mardi les nouvelles balles utilisées lors du Masters 1000 d'Indian Wells, estimant que "le circuit et les spectateurs méritaient de meilleures balles pour offrir un meilleur spectacle".

"Avec des balles normales, il y a de petites différences quand on joue le jour et quand on joue en soirée, mais avec celles utilisées ici, ces différences sont extrêmes", a souligné l'Espagnol après sa qualification pour les 8e de finale. le Majorquin s'est imposé en deux sets (6-4, 6-2) face à l'Américain Donald Young, mais n'a pas fait forte impression. De son côté, Roger Federer a pris sa revanche sur Andreas Seppi qui l'avait éliminé au 3e de l'Open d'Australie. L'ancien N.1 mondial s'est imposé 6-3, 6-4 et rencontrera en 8e de finale l'Australien Jack Sock, 58e mondial.

"Le jour, on dirait que c'est de la pierre (...) j'ai vu des joueurs faire des erreurs pas d'un mètre ou de deux, mais de plusieurs mètres, ce n'est vraiment pas bon pour notre sport", a encore commenté Nadal.

"Je pense que le circuit et les spectateurs méritent de meilleures balles pour offrir un meilleur spectacle (...) Je ne comprends juste pas pourquoi un fournisseur qui fabriquait une bonne balle il y a cinq ans n'est plus capable de le faire", a conclu le joueur aux 14 titres en Grand Chelem.

Si d'autres joueurs ont rejoint Nadal dans ces critiques la question ne fait pas l'unanimité.

Ainsi, le Français Gilles Simon, futur adversaire en 8e de finale de Nadal, s'est félicité lui du changement de balles.

"Je les contrôle mieux, elles sont plus lourdes qu'avant, c'est plus facile pour moi de jouer. Plus que les balles, ce sont les conditions qui sont dures: en journée, l'air est sec, la balle voyage vite dans l'air", a expliqué le 14e joueur mondial.


Federer tient sa revanche

Le N.2 mondial Roger Federer a lavé l'affront de son élimination au 3e tour de l'Open d'Australie en janvier par Andreas Seppi en dominant l'Italien 6-3, 6-4 au 3e tour du Masters 1000 d'Indian Wells, mardi.

Au prochain tour, le Suisse, vainqueur à quatre reprises du tournoi californien, sera opposé à l'Australien Jack Sock, 58e mondial.


Sharapova submergée par Pennetta

La N.2 mondiale, la Russe Maria Sharapova, a été éliminée en 8e de finale par l'Italienne Flavia Pennetta (3-6, 6-3, 6-2).

Pennetta, tenante du titre, sera opposée en quart de finale soit à la Française Caroline Garcia, soit à l'Allemande Sabine Lisicki.

Cette défaite dès les 8e de finale est une énorme surprise pour Sharapova qui, en trois tournois disputés en 2015, avait toujours atteint au moins les demi-finales.

Elle avait remporté son premier tournoi de l'année à Brisbane (Australie), le 34e titre de sa carrière, puis s'était inclinée en finale de l'Open d'Australie face à la N.1 mondiale Serena Williams, avant d'abandonner en demi-finale du tournoi d'Acapulco (Mexique).

La Russe a remporté le tournoi californien à deux reprises en 2006 et 2013.


13e victoire de suite pour Bacsinszky

La Suissesse Timea Bacsinszky a signé sa treizième victoire consécutive sur le circuit WTA pour accéder au quart de finale du tournoi d'Indian Wells, mardi.

Bacsinszky qui a remporté coup sur coup les tournois d'Acapulco et de Monterrey, les 2e et 3e titres de sa carrière, a battu au 3e tour l'Ukrainienne Elina Svitolina 4-6, 6-1, 1-6.

Elle a gagné trois matches depuis son arrivée dans le désert californien après ses cinq succès à Acapulco, puis autant à Monterrey.

Si on inclue ses deux victoires lors du match de Fed Cup de la Suisse contre la Suède début février au 1er tour du groupe Mondial II, Bacsinszky a remporté quinze succès de suite!

Sa dernière défaite remonte à janvier lors du 3e tour de l'Open d'Australie face à l'Espagnole Garbine Muguruza 6-3, 4-6, 6-0.

La Suissesse de 24 ans qui est passée durant la période de la 48e à la 26e place mondiale, aura fort à faire pour poursuivre son impressionnante série.

En quart de finale, elle sera opposée à la N.1 mondiale, l'Américaine Serena Williams qui l'a battue en deux sets --7-6 (7/2), 6-1-- lors de leur seule confrontation en 2010 à Rome.

"Le plus impressionnant chez elle, c'est qu'elle ne baisse jamais les bras, elle arrive toujours à se sortir de mauvaises situations", a souligné Williams.