Le tirage lui avait en plus offert un adversaire pour le moins abordable, sur papier du moins. Mais Jordan Thompson (ATP 78) a prouvé que les Australiens étaient bel et bien les bêtes noires de notre numéro 1 belge, lui qui compte 13 défaites pour seulement 5 victoires face aux joueurs du pays des kangourous sur le circuit ATP (hors Coupe Davis et Jeux olympiques).

Pourtant, on y a cru... Un premier set maîtrisé (6-4), où David Goffin s’est montré beaucoup plus juste dans ses frappes que ces dernières semaines. Puis une deuxième manche qui avait tout pour lui sourire, menant 3-1 avant de voir l’Australien revenir dans la rencontre 3-4 et de finalement s’imposer 5-7.

Puis, comme trop souvent, tout s’écroule. David Goffin ne parvient plus à enchainer, fait preuve de précipitation dans les échanges et offre les points à son adversaire. Rapidement mené 3 jeux à 0, la messe semblait dite pour le Liégeois. Cette fois pourtant, il a su puiser dans ses réserves et alors qu’il était au pied du mur à 5-3, il a breaké son adversaire pour remonter à 5-5.

La victoire allait finalement se jouer au tie-break. Un tie-break dans lequel le 71e mondial n’est jamais parvenu à prendre le dessus. David Goffin s’incline 6-4, 5-7, 6-7 (3/7) en 2h45.

Pour la quatrième fois consécutive, il quitte donc le tournoi dès le premier tour. Mais pire, cette défaite est plus douloureuse encore que les précédentes.