Tennis

La déception était évidemment très grande au sein de l'équipe belge de Fed Cup après cette douloureuse défaite face à l'Espagne.

"Je n'ai rien à reprocher à mes joueuses. Elles se sont battues tout au long du week-end. Flipkens et Bonaventure ont battu Muguruza en simples, ce n'est pas rien. En double, on savait que tout se jouerait sur des détails. On n'était pas loin mais les Espagnoles étaient un cran au-dessus. C'est dur de perdre de cette façon, au bout du suspense. Mais c'est le tennis" résumait le capitaine Johan Van Herck.

A l'instar de tous les supporters, ce dernier y a cru jusqu'au bout. " J'ai forcément hésité avant de former l'équipe de double. J'avais préservé Kisrten Flipkens pour ce match. Et j'ai décidé de titulariser à ses côtés Ysaline Bonaventure qui était en pleine confiance après sa victoire en simple face à Muguruza. 

Le capitaine se veut optimiste pour l'avenir. "On a perdu une bataille mais pas la guerre. L'an prochain, on repartira avec plein d'ambitions. Je reste persuadé qu'on peut gagner un jour cette Fed Cup ! "

Sur le forfait d'Elise Mertens, il préfère ne pas attider de polémique. "C'est sa décision. On avait ici une équipe très compétitive. Les quatre joueuses ont tout donné. Elles ont été fantastiques... "