Justine a fait tomber Serena!

Tennis

Miguel Tasso

Publié le

Justine a fait tomber Serena!
© EPA
Elle a gagné à Charleston son septième tournoi

CHARLESTON C'est un véritable exploit qu'a signé, dimanche, Justine Henin-Hardenne (WTA 4). En plus de remporter la victoire au tournoi de Charleston, doté d'1,3 million de dollars, la Rochefortoise a en effet mis fin à l'invincibilité de Serena Williams (WTA 1) en cette année 2003. L'Américaine restait en effet sur une impressionnante série de trois victoires à l'Open d'Australie, l'Open de Paris et à Miami, ou, si vous préférez, de 21 matches consécutifs sans défaite.

Mais, hier, sur la terre battue américaine et sous la canicule de la Caroline du Sud, la numéro un est tombée sur plus forte qu'elle. Saisissant bien sa chance, jouant juste, tenant remarquablement l'échange, Justine Henin a livré le match parfait. Certes, Serena Williams était dans un mauvais jour. Elle collectionna même les fautes directes (30 au total) et ne rentra jamais vraiment dans la partie. Mais ceci n'enlève rien aux mérites de l'Ardennaise, solide mentalement et physiquement.

Lorsque l'Américaine s'envola à 3-0 dans le premier set, on ne donnait pourtant pas cher des chances de la deuxième joueuse belge. Mais celle-ci retrouva vite ses marques pour s'adjuger six jeux consécutivement et remporter, à la surprise générale, cette première manche en une demi-heure.

Deux fois sur six...

Touchée dans son orgueil, Serena Williams accéléra le rythme dès le début du deuxième set. Ses balles étaient frappées au sceau d'une évidente rage de vaincre. Là encore, on la crut lancée lorsqu'elle mena 3-1 grâce à quelques fabuleux coups gagnants. Mais, là encore, Juju trouva, dans son registre technique et tactique, les ressources pour renverser la situation.

S'appuyant sur son excellente longueur de balle et sur sa régularité, la protégée de Carlos Rodriguez laissa passer l'orage avant de repartir de plus belle. Serena déteste qu'on lui résiste! Profitant habilement des grossières erreurs et du faible pourcentage en premières balles de service de l'Américaine, Justine revint 4-4 et s'offrit, à 5-4, un break décisif pour s'adjuger, à sa deuxième balle de match, le septième tournoi de sa carrière (après Anvers en 1999, Gold Coast, Canberra, et Rosmalen en 2001, Berlin et Linz en 2002 et Dubaï en 2003). La rencontre avait à peine duré une heure!

C'est la deuxième fois en six rencontres que Justine parvient à battre à Serena Williams. Elle s'était déjà imposée, en 2002, en finale du tournoi de Berlin (également sur terre battue). C'est évidemment de très bonne augure pour la suite de la saison dans la perspective, notamment, de Roland-Garros.

C'est assurément ce genre de victoire de portée planétaire qui peut définitivement permettre à Justine de passer un cap supplémentaire. C'est clair comme de l'eau roche: au meilleur de sa forme, concentrée et libérée, Henin peut battre n'importe quelle adversaire, surtout sur terre battue.

Serena Williams, qui finissait peut-être par se croire invincible, vous le confirmera volontiers...

© Les Sports 2003

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info