De retour sur le circuit au tournoi de Chicago après un an d’absence, Kim Clijsters (38 ans) défiera Hsieh Su-Wei au premier tour et jouera aussi le double avec Kirsten Flipkens.

“J’ai hâte de reprendre la compétition, expliqua la Limbourgeoise. Je suis arrivé aux États-Unis avec ma famille l’année dernière pour y vivre. Cela a demandé quelques ajustements. Mais la routine est arrivée rapidement et nous pouvons maintenant vraiment profiter de notre séjour aux États-Unis. Mon plus grand défi est de combiner vie de famille et tennis. Certains veulent courir un marathon avant leur 40e anniversaire, pour moi c’est le défi : trouver le bon équilibre entre tennis et famille. Ce n’est pas facile, mais c’est un défi. Je m’entraîne depuis un certain temps. Parfois tôt le matin dès cinq heures, avant que les enfants ne se lèvent pour aller à l’école. J’ai pu augmenter les efforts et maintenant je veux passer à l’étape suivante : jouer des matchs et prendre du rythme. La question est de savoir si je peux toujours jouer le tennis que je veux jouer. Je dois donc m’habituer à jouer des matchs et gérer la tension qui entoure les tournois”

Entre son dernier match à l’US Open il y a plus d’un an et aujourd’hui, Kim a été opérée au genou et a souffert du Covid. Mais son absence du circuit s’explique aussi par des choix personnels. “Mon Dieu. Il y a certainement eu des moments où je ne savais pas si cela valait la peine d’aller en Europe pendant un ou deux mois pendant la pandémie de Covid-19, par exemple, sans mon mari et mes enfants. Alors je ne l’ai pas fait. J’ai fait le changement assez rapidement dans ma tête et je me suis dit : d’accord, alors je vais juste attendre quelques mois de plus. J’ai continué à bien m’entraîner à la maison et cela s’est avéré positif. J’ai commencé à travailler sur des facettes sur lesquelles je devais encore travailler. Je me suis entraînée avec des filles du circuit. J’ai le sentiment de bien jouer au tennis, mais certains détails doivent absolument être améliorés et je dois améliorer cela pendant les matchs. Mentalement et physiquement, je dois faire ces pas supplémentaires pour pouvoir progresser.”

Après Chicago, Kim Clijsters espère recevoir une invitation pour Indian Wells car comme elle le dit : “tant que c’est amusant, je continuerai.”