Elle a vaincu Hantuchova et un refroidissement pour triompher à Filderstadt

FILDERSTADT Kim Clijsters pourra désormais rouler en Porsche si elle le désire. La Limbourgeoise (WTA 9) a remporté dimanche le prestigieux tournoi indoor de Filderstadt, doté de 625.000 dollars, au terme d'une finale palpitante contre Daniela Hantuchova (WTA 11). Sous les yeux de son père Lei et de son petit ami Lleyton Hewitt, elle s'est imposée en trois sets, 4-6, 6-3 et 6-4, et 1h55 de jeu contre la Slovaque aux jambes interminables pour s'adjuger le huitième titre de sa jeune carrière.

`Je ne sais pas comment je tiens encore debout après les trois matches que j'ai disputés ces dernières 48 heures, sourit-elle. Lorsque j'ai eu l'occasion de faire un petit tour en Porsche sur le court, je n'avais qu'une seule envie, celle de me coucher dans les fauteuils de la voiture. Je suis vraiment très fière d'avoir réussi à remporter l'épreuve. Malgré un refroidissement, je me suis battue de toutes mes forces. Et puis, ce tournoi est tellement bien organisé pour nous les joueuses qu'il fait partie de mes favoris.´

Kim Clijsters, 19 ans, doit avoir une quelconque affinité avec l'Allemagne. On ne sait trop laquelle mais toujours est-il que des huit victoires en tournoi qui ornent aujourd'hui son palmarès, la Limbourgeoise en a décroché quatre au pays du schnaps et de la choucroute. Victorieuse à Leipzig en 2000 et 2001, elle s'était également déjà imposée cette saison sur la terre battue de Hambourg contre Venus Williams.

`Ce qui me rend la plus heureuse, c'est d'avoir réussi à évoluer toute la semaine à un niveau particulièrement élevé, poursuivit-elle. Je me sentais très accablée dans le troisième set de cette finale mais je me suis dit qu'il fallait que je donne un dernier coup de reins avant de bénéficier de quelques jours de repos d'ici mon entrée en lice au tournoi de Zurich.´

Il y a deux ans, lorsqu'elle n'était encore qu'une adolescente, la joueuse originaire de Bree avait déjà atteint la finale à Filderstadt. A l'époque, Martina Hingis, numéro un mondial, lui avait ravi le titre et les clefs de la Porsche qui l'accompagnent. Cette semaine, c'est elle qui a maté la concurrence en faisant preuve d'une remarquable force de caractère. Par trois fois, en effet, contre Lindsay Davenport en quart de finale, Amélie Mauresmo en demi-finale et, donc, Daniela Hantuchova en finale, Kim Clijsters effaça le déficit d'un set pour se montrer la plus forte dans les moments décisifs. Samedi après midi, elle revint même du diable vauvert contre la Française, remontant un écart de 5-2 dans la dernière manche et sauvant une balle de match à 5-3, avant de finir par s'imposer 7-5 au terme d'une rencontre qui dura 2h21.

`J'ai beaucoup repensé à ma défaite en huitième de finale à l'US Open et je ne voulais pas perdre un nouveau match aussi serré. Le problème c'est que je n'étais pas aussi solide que je l'aurais souhaité au début de la partie. Par la suite, le niveau de jeu fut tellement élevé que je ne me suis même pas rendu compte que j'avais écarté une balle de match´, sourit-elle.

Kim Clijsters, entre-temps, pourra savourer une victoire qui lui rapportera, outre le joli chèque de 97.000 dollars et la Porsche, une place dans le Top 5 du nouveau classement WTA à paraître ce lundi. Daniela Hantuchova, la finaliste malheureuse, effectuera, pour sa part, sa grande entrée dans le cercle très fermée des dix meilleures mondiales. Ce n'est pas mal non plus...

© Les Sports 2002