Kirsten Flipkens ne disputera pas le tournoi de tennis de Wimbledon cette année, ni les Jeux Olympiques de Tokyo. La Campinoise de 35 ans, 95e mondiale, souffre toujours des conséquences de sa blessure à la cheville gauche survenue le janvier lors du tournoi d'Abou Dhabi, a expliqué Marino Flipkens, le père de la joueuse à l'agence Belga. 

"C'est malheureux, mais il n'y a pas d'autre solution." "Malgré les nombreux traitements, il y a un oedème à l'os qui provoque la présence d'un liquide. Le processus de guérison est très très lent. Certains mouvements externes provoquent encore de fortes douleurs", a-t-il expliqué. "Ce n'est pas la fin de sa carrière, mais on n'a pas de vue sur l'avenir."

Flipkens a souffert d'une déchirure partielle du ligament talo-fibulaire antérieur, conséquence de sa chute lors de son match du 2e tour du tournoi WTA d'Abou Dhabi face à l'Américaine Sofia Kenin (WTA 4).

Un mois plus tard, Flipkens a joué l'Open d'Australie, puis le tournoi de Saint-Pétersbourg, perdant au premier tour et encore les qualifications au WTA 1000 de Miami, sortie au 2e tour des qualifications. Elle n'a plus joué depuis plus de deux mois et demi.

Autre conséquence de ce forfait dans ce 3e tournoi du Grand Chelem, Kirsten Flipkens ne jouera pas le tournoi olympique de Tokyo cet été. Elle avait atteint le 3e tour (huitièmes de finale) à Rio en 2016. Elle était pressentie comme partenaire d'Elise Mertens en double au Japon.