Tennis

Quoi qu'il arrive dimanche, Kirsten Flipkens (WTA 59) n'est pas près d'oublier sa victoire de samedi, 6-3, 4-6, 6-4, contre Garbine Muguruza (WTA 19), dans un Complexe Sportif Lange Munte de Courtrai en folie, lors de la rencontre d'ouverture du match de barrage pour le maintien dans le Groupe mondial de la Fed Cup de tennis. "Un des trois meilleurs matches de ma carrière en équipe nationale", a-t-elle estimé après coup..."

"Ma victoire constitue bien sûr une petite surprise", a-t-elle admis. "Mais j'y croyais, et j'étais même plutôt confiante lors de mon entrée sur le terrain. Au début tout s'est d'ailleurs très bien passé. Mais ce fut plus difficile quand elle a commencé à sortir les crocs au second set, qu'elle a finalement remporté. Je savais de toute façon que pour prendre le dessus sur une ancienne numéro un mondiale (du 11 septembre au 8 octobre 2017, ndlr), je devais jouer mon meilleur tennis lors de chaque échange. J'y suis heureusement parvenue, et c'est pour cela que je pointe ce match mémorable dans mon top 3 personnel en Fed Cup. J'avais vraiment envie de marquer ce premier point pour la Belgique, et j'avais en tête un plan qui pouvait fonctionner. La preuve..."

"Je suis aussi très contente pour le public", a poursuivi Flipkens, "car cela faisait un bail que je n'avais plus eu l'occasion de me produire à domicile en Fed Cup. C'était enivrant de jouer dans une pareille atmosphère. Génial, même. J'en ai profité au maximum. Je me suis vraiment bien amusée. Et le résultat que j'ai réussi à aller chercher avec l'aide de tous ces gens, me remplit de joie...", a-t-elle conclu.

Malheureusement pour la Belgique, Alison Van Uytvanck (WTA 52) n'a ensuite pas existé contre Carla Suarez Navarro (WTA 27), qui l'a en effet écrasée 6-3, 6-2.

Dimanche, Van Uytvanck affrontera à son tour Muguruza, puis le dernier simple opposera Flipkens à Suarez Navarro.

Enfin le double qui pourrait être décisif si chaque équipe remporte un match, clôturera le duel.

Les paires annoncées pour cette dernière rencontre sont Ysaline Bonaventure (WTA 226 en double) et Yanina Wickmayer (WTA 144), côté belge, Aliona Bolsova (WTA 392) et Maria José Martinez Sanchez (WTA 19), côté espagnol.

L'Espagne s'était qualifiée pour ce barrage en battant le Japon, 3-2, dans le Groupe 2. La Belgique s'était pour sa part inclinée 3-2 en France, lors du premier tour du Groupe mondial.