"Je suis sûre que presque personne ne pense que j'ai une chance contre Henin"


MELBOURNE "Comme joueuse de tennis, vous n'avez qu'une poignée de chance de pouvoir jouer une légende du sport alors quelque soit le résultat, jouer contre Justine Henin sur le Rod Laver Arena sera une expérience incroyable", Elena Baltacha, 55e joueuse du monde et première joueuse britannique sera l'adversaire de Justine Henin (N.11), 13e mondiale, au 2e tour de l'Open d'Australie, première épreuve du Grand Chelem de l'année, mercredi.

Mais comme elle le souligne sur le site de la BBC, Elena Baltacha, 27 ans, oubliera contre qui elle joue au moment de monter sur le court un peu après 1 heure du matin mercredi (heure belge) pour ne penser qu'à une chose: battre l'adversaire qui est en face d'elle.

"Je suis sûre que presque personne ne pense que j'ai une chance contre Henin. Je ne leur en veux pas. Elle a gagné 7 titres du Grand Chelem, dont un Open d'Australie. J'ai un immense respect pour sa carrière. Elle est l'un des plus grandes joueuses de la décennie, mais quand je vais jouer contre elle, ce ne sera qu'un adversaire comme une autre et je le traiterai comme tel. Il n'y aura plus aucun respect une fois le match entamé. Si je joue contre la réputation plutôt que contre la joueuse qui est en face de moi, là je prendrai une raclée. Si je pense que je n'ai aucune chance, je reste à l'hôtel, je loue un DVD de Billy Connolly et je ne monte même pas sur court."