Seul tournoi du Grand Chelem de tennis de l'année à avoir pu se jouer normalement, l'Open d'Australie n'est pas certain de se tenir en janvier prochain en raison de la pandémie de Covid-19, a indiqué mercredi Craig Tiley, le directeur général (CEO) de Tennis Australia, la fédération australienne de tennis. 

Et s'il devait se dérouler, les spectateurs venus de l'étranger ne pourront pas y assister.

"Le pire scénario est l'absence de l'AO (Australian Open", a-t-il déclaré à Associated Press Australie (AAP). "Notre meilleur scénario à ce stade est d'avoir un AO avec des joueurs que nous pouvons faire entrer ici avec des techniques de mise en quarantaine et des fans exclusivement australiens."

"Il y a quatre scénarios et nous avons tout modélisé", a-t-il précisé. "Nous avons modélisé le temps dont nous disposons pour prendre des décisions, les dates auxquelles nous devons prendre des décisions, les personnes concernées et la manière dont cela va les affecter. Nous l'avons fait pour le staff de 670 personnes. Nous l'avons fait pour tous nos partenaires - nos partenaires médiatiques, nos sponsors et pour tous les gouvernements et lieux où nous louons des équipements. Et maintenant, nous travaillons sur le groupe international et nous leur faisons comprendre ce que sont chacun de ces scénarios, ce qu'ils signifient pour eux et comment nous pouvons agir".

L'Open d'Australie de tennis est le plus grand événement sportif annuel du pays. L'édition 2021 est prévue du 18 au 31 janvier.