Est-il raisonnable de jouer sous une température aussi élevée?

BRUXELLES `Quelqu'un pourrait mourir avant que les choses ne changent mais je pense vraiment que l'Open d'Australie devrait être repoussé au moins jusqu'en février.´

Cette remarque que l'on doit à... Martina Navratilova lève une partie du voile qui masque un mal chronique du tennis moderne: l'augmentation, sans cesse croissante, des blessures et autres maladies qui résultent d'un calendrier trop touffu. Or 2003, dans sa construction, ne laisse pas plus de répit aux actrices et acteurs que ne l'avait fait 2002. Situation délicate qui fait, et c'est un comble, le malheur des organisateurs, privés en dernière minute de quelques-unes des belles étoiles qui meublent leurs affiches. `Quand vous jouez un match et que vous ne pensez qu'à trouver un peu de fraîcheur et d'ombre sur le court, ce n'est bon pour personne´, a encore affirmé Martina Navratilova, puisant dans cette chaude situation la racine des maux dont sont, en effet, frappés en début d'année nombre de joueuses et de joueurs. Avec pour autre conséquence néfaste l'appel qu'ils font régulièrement à des artifices plus ou moins légaux, ce qui mène tout droit au problème du dopage, un problème que le monde du tennis a pris la mauvaise habitude, hélas! d'occulter au maximum. Or la chronique du dopage, singulièrement plus fournie en 2002, tendrait sans doute à dépérir au lieu d'enfler si des temps de récupération étaient scientifiquement mieux observés. Pour l'heure, l'ATP va procéder à des contrôles destinés à détecter l'EPO cependant que la WTA accentuera ses contrôles inopinés.

Côté masculin, la principale réforme concerne le double, dont les organisateurs se plaignaient du manque d'intérêt et des charges financières qu'il imposait. Une plus grande importance va être accordée au classement en simple des joueurs qui voudront jouer en double. Les tableaux de 24 équipes seront ramenés à 16, ceux de 28 et de 32 équipes à 24. Enfin, l'importance des prix accordés en double passe de 22 à 17% du total de la dotation dans les Tennis Masters Series et de 25 à 20% dans les autres tournois.

Côté féminin, après l'échec enregistré cette année auprès du public de Los Angeles, le nombre des jou- euses retenues pour le Masters pourrait passer de 16 à 12, voire à 8, comme pour les messieurs. Toujours à Los Angeles!

© Les Sports 2003