Tennis Thierry Van Cleemput dévoilera le plan d’action 2015 pour David le 17 novembre.

La saison de tennis 2014 s’est achevée dimanche pour la majorité des pensionnaires du Top 100 à l’issue du tournoi ATP Masters 1.000 de Paris-Bercy. Reste, çà et là, quelques épreuves au niveau Challenger et, pour les cadors, le Masters à Londres ainsi que la finale de la Coupe Davis.

David Goffin (ATP 22) peut donc jouir de vacances bien méritées au soleil après ses ahurissants quatre derniers mois. Son coach, Thierry Van Cleemput, profite également de quelques jours de repos, mais il est resté en Belgique. À son menu, la mise sur pied d’un plan d’action pour préparer au mieux son protégé aux échéances excitantes et importantes de 2015.

"Le fait de figurer dans le Top 30 va changer la donne vu qu’il devra désormais participer à tous les tournois ATP Masters 1.000", nous avait-il raconté récemment. "Il va falloir assumer et être fort en 2015. Mais bon, cela fait partie du jeu."

Pour y arriver, David Goffin ira se préparer à l’étranger durant le mois de décembre. Un projet de collaboration avec Roger Federer (ATP 2), qui l’a battu en finale à Bâle et le tient en haute estime, serait même à l’étude. Thierry Van Cleemput n’a toutefois rien voulu dire sur le sujet lorsque nous l’avons contacté lundi. Le coach hennuyer nous a simplement confié qu’il dévoilerait le planning et les objectifs pour 2015 le 17 novembre à Namur. Le premier tournoi du joueur liégeois sera celui de Chennai, en Inde, le 5 janvier.

Les deux savent en tout cas ce qui les attend. Thierry Van Cleemput l’avait d’ailleurs confié au site français tennisactu.net à Paris, où David Goffin s’était incliné au deuxième tour à l’issue d’un bon match contre David Ferrer.

"David a bien progressé. Il est devenu plus entreprenant dans les moments importants. L’année prochaine sera une autre année, avec un statut différent et des joueurs qui vont l’attendre au tournant. Il faudra garder la tête froide, travailler avec humilité et ne pas tirer de plans sur la comète. La cathédrale Goffin est loin d’être bâtie..." (sic)