Tennis

Deux matches, zéro point. Garbine Muguruza (WTA 19), ex-numéro un mondiale (du 11 septembre au 8 octobre 2017), n'a pas encore beaucoup aidé l'Espagne, dans sa tentative de remonter dans le Groupe mondial de la Fed Cup de tennis aux dépens de la Belgique, ce week-end au Complexe sportif De lange Munte, à Courtrai.

Après Kirsten Flipkens (WTA 59), qui l'a battue 6-3, 4-6, 6-4, samedi, c'est en effet Ysaline Bonaventure (WTA 122), qui lui a infligé une douloureuse défaite, 6-4, 0-6, 6-3, dimanche.

"Je suis très déçue", a avoué Muguruza. "Je n'ai pas ou pas assez souvent atteint mon meilleur niveau. C'était pourtant nécéssaire, face à deux joueuses en état de grâce..."

Dans son analyse, l'Espagnole souligne "l'incroyable niveau" atteint par Bonaventure.

"Honnêtement, je ne la connaissais pas avant de l'affronter aujourd'hui", a-t-elle avoué. "Mais elle a montré qu'elle avait beaucoup de moyens. Même si jouer pour son pays dans une salle entièrement acquise à sa cause, l'a sans doute poussée à se surpasser. De plus elle avait aussi l'avantage de n'avoir rien à perdre, ce qui l'a complètement libérée. Il n'empêche qu'elle m'a épatée. Son jeu était vraiment impressionnnant..."

Après la défaite de Muguruza, Carla Suarez Navarro (WTA 27) a très facilement égalisé pour l'Espagne, en écrasant Yanina Wickmayer (WTA 127) 6-2, 6-1, en 55 minutes.

Le sélectionneur belge Johan Van Herck avait en effet pris le risque de préserver Flipkens en vue du double.

La victoire se jouera donc en double, où Garbine Muguruza tentera de se racheter en aidant Suarez Navarro à arracher le point décisif à Bonaventure et Flikkens.

Le match 5 réunit donc les trois joueuses les plus en forme du week-end, et... Muguruza !