Tennis Comme la Coupe Davis cette année, la Fed Cup va aussi subir un changement de format.


La Fédération internationale de Tennis (ITF) a annoncé ce jeudi l'entrée en vigueur d'un nouveau format pour la Fed Cup, et ce à partir de la saison prochaine. Concrètement, douze sélections seront reprises pour disputer un tournoi final qui aura lieu à Budapest en Hongrie. 

Cette "Coupe du monde du tennis" se tiendra du 14 au 19 avril 2020 et la surface est déjà connue : la terre battue. Le contrat signé entre la Fed Cup et la capitale hongroise court jusqu'en 2022 et prévoit un prize money de 18 millions de dollars, dont 12 pour les joueuses et 6 pour les fédérations nationales.

Actuellement composé de huit pays, le groupe mondial I va s'élargir à vingt équipes, constitué de la Hongrie, pays organisateur, des deux finalistes sortants, d'une wild card ainsi que de seize équipes sélectionnées sur base de leurs performances la saison précédente. Parmi ces dernières, on retrouvera notamment la Belgique, éliminée en quarts de l'édition 2019 par la France à Liège et vaincue également en barrages par l'Espagne il y a quelques semaines à Courtrai.

Les matches du format traditionnel ne seront toutefois pas de l'histoire ancienne puisque les seize équipes non-invitées devront obtenir leur ticket en affrontement à élimination directe le week-end des 7 et 8 février prochains. Les huit équipes victorieuses rejoindront les quatre invitées pour le tour final, et seront alors réparties dans quatre groupes de trois. Les quatre premiers disputeront le tableau final qui débutera au stade des demies.

Comme à la Coupe Davis, toutes les confrontations se dérouleront sous le format de deux simples et d'un double.

Tenante du titre, la République tchèque ne pourra pas défendre son trophée puisque la finale de cette édition, la dernière dans sa formule traditionnelle, opposera la France à l'Australie le week-end des 10 et 11 novembre. Les Etats-Unis détiennent le record de victoires avec 18 succès.