Samedi et dimanche au Country Hall de Liège, la Belgique aura l'occasion de prendre sa revanche sur la France, qui l'avait éliminée 3-2 l'an passé en quarts de finale de la Fed Cup. 

Les deux équipes se retrouvent au même stade de l'épreuve cette année. "Sur papier, elles sont encore plus fortes cette année", a prévenu mercredi en conférence de presse Ysaline Bonaventure (WTA 134).

"L'an passé, elles jouaient sans Caroline Garcia (WTA 19) et Alizé Cornet (WTA 51), de retour cette année. Ce sont deux joueuses importantes. Elles sont venues avec leur meilleure équipe", a analysé la Stavelotaine de 24 ans. "Sur papier, sur base du ranking, elles sont plus fortes que l'an passé. Mais tout peut arriver en Fed Cup. Toutes les rencontres seront disputées." L'équipe de France est complétée par Pauline Parmentier (WTA 55), Kristina Mladenovic (WTA 64) et Fiona Ferro (WTA 103).

L'équipe belge est identiquement la même que celle de l'année dernière à Mouilleron-le-Captif, avec également Elise Mertens (WTA 21), Alison Van Uytvanck (WTA 50) et Kirsten Flipkens (WTA 53). La grosse nouveauté se trouvera au bord du terrain, où Johan Van Herck prendra place sur le banc.

Flipkens est la seule à avoir déjà travaillé avec le nouveau capitaine. "C'était mon entraîneur il y a quinze ans, donc pour moi ce n'est pas nouveau. Johan est quelqu'un de positif. Le gros avantage, c'est qu'il est un capitaine avec beaucoup d'expériences en Coupe Davis, ce qui est bien pour l'équipe."