Depuis la nuit dernière et jusqu’à dimanche, l’emblématique TD Garden de Boston accueille la 4e édition de la Laver Cup, un tournoi exhibition créé par Roger Federer et son agent Tony Godsick. Pendant un week-end, la crème du tennis va s’affronter dans une compétition par équipe où la team Europe (capitaine : Björn Borg, vice-capitaine : Thomas Enqvist, joueurs : Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas, Alexander Zverev, Andrey Rublev, Matteo Berrettini, Casper Ruud et Feliciano Lopez) défiera la team du reste du monde (capitaine : John McEnroe, vice-capitaine : Patrick McEnroe, joueurs : Denis Shapovalov, Diego Schwartzman, Felix Auger-Aliassime, Reilly Opelka, John Isner, Nick Kyrgios et Jack Sock). Soutenu par de nombreux gros sponsors, retransmis à travers le monde grâce à 17 diffuseurs différents et porté par les fédérations américaine et australienne de tennis mais aussi l’ATP qui l’a mis à son calendrier officiel, ce tournoi ne reste cependant qu’une grosse exhibition, une espèce de All-Star Game du tennis où aucun point n’est attribué pour le ranking mondial. La notion de spectacle est d’ailleurs plus présente que celle de performance sportive. Même si Björn Borg et John McEnroe, les deux capitaines, ne vont pas dans ce sens.

"Cela n’a jamais été une exhibition, explique le Suédois. Il y a tant de prestige, c’est sérieux ; personne ne veut perdre. Certains joueurs étaient abattus après des défaites. Rassembler les meilleurs sur un même plateau, c’est la meilleure chose qui pouvait arriver au tennis. C’est cela l’avenir du tennis."

Le bouillant américain se montrant, lui, moins flatteur : "Je ne sais pas si c’est l’avenir mais cela devrait en faire partie, oui. C’est le genre d’événements qui est salutaire pour le jeu. Les joueurs prennent conscience d’un sens de la camaraderie qu’on ne retrouve pas sur le circuit. Cela ne veut pas dire que ces ingrédients sont absents dans d’autres événements comme la Coupe Davis mais c’est une donnée que le tennis de demain devrait mieux prendre en compte."

Les règles et le format

Chaque journée (de vendredi à dimanche), trois matchs de simple et un double ont lieu. Les matchs du premier jour valent un point, ceux du deuxième jour deux points et ceux du troisième jour trois points. Les matchs se déroulent en deux sets gagnants avec un tie-break de 10 points en cas d’égalité. La première équipe qui remporte 13 points (sur les 24 possibles) est déclarée vainqueur. En cas d’égalité à 12-12 après les douze matchs, un match de double décisif en un set est joué pour départager les équipes. Chaque joueur doit disputer au moins un match de simple durant les deux premiers jours et un joueur ne peut jouer plus de deux fois, en simple. Pour les matchs de double, au moins quatre joueurs par équipe doivent jouer et une paire ne peut être sélectionnée qu’une seule fois (sauf en cas d’égalité à 12-12). Pour rappel, la Team Europe a remporté les trois premières éditions (15-9, 13-8 et 13-11).