La quatrième journée de l’US Open a été perturbée par la pluie tombée sur New York. Plusieurs matchs sur les courts annexes ont été reportés à ce vendredi. Sur les courts couverts, les favoris ont assuré.

Murray prend la porte

Dans un duel de génération, Andy Murray (33 ans) a été largement dominé par Félix Auger-Aliassime (20 ans) qui s’est imposé 6-2, 6-3, 6-4. Alors qu’on attendait beaucoup de ce match, il a finalement déçu car le Canadien a largement dominé l’Écossais qui n’est pas parvenu à se procurer une seule balle de break. “Je suis resté très concentré sur mon service tout au long du match car c’était Andy Murray en face et on sait qu’il peut revenir à n’importe quel moment, il n’abandonne jamais”, expliqua FAA à la fin de la rencontre. Après cette élimination, Andy Murray va rentrer chez lui pour préparer le Grand Chelem suivant : “Je prévois juste de jouer Roland-Garros. Je n’ai plus joué sur terre battue depuis 2017 et Rome arrive trop tôt, ce ne serait pas juste de faire subir cela à mon corps. J’ai besoin de faire un break.”


Serena avance

En regardant le score de son match, 6-2, 6-4, on pourrait croire que Serena a connu un match tranquille. Mais l’Américaine a dû batailler pendant plus d’une heure trente pour venir à bout de Margarita Gasparyan qui ne semblait pas impressionnée par le palmarès de son adversaire. “Je me suis accrochée et l’important c’est de passer ce tour. Je me sens très bien, je vais dans la bonne direction”, a commenté après coup Serena qui voit dans cette deuxième victoire en deux manches un motif d’encouragement, ses cinq précédents matches s’étant tous soldés en trois manches. Au prochain tour, la 8e joueuse mondiale devra élever son niveau de jeu face à sa compatriote Sloane Stephens (39e), ancienne lauréate de l’US Open en 2017.


Medvedev et Thiem assurent

Pour le moment, les grands outsiders de la compétition derrière l’ultra-favori Novak Djokovic tiennent la route. La nuit dernière, Daniil Medvedev et Dominic Thiem ont fait honneur à leur statut. Le Russe, finaliste l’an dernier, a été expéditif face à Christopher O’Connell (6-3, 6-2, 6-4). Le cinquième mondial a dominé dans tous les compartiments du jeu (32 coups gagnants) convertissant 4 de ses 17 balles de break, domaine où il doit encore faire mieux. Il ne devrait pas rencontrer plus de difficulté au prochain tour contre l’Américain J.J. Wolf, 138e mondial. Seule l’absence de public chagrine un peu Medvedev : “Oui, c’est un peu triste. En plus, j’ai été programmé deux fois en nuit et c’est un peu compliqué car dans les matchs en journée, il y a quand même un peu de monde qui vient. D’autres joueurs, essentiellement si vous jouez sur le Arthur-Ashe (NdlR: capacité de 23 771 places). En plus, là le toit était fermé. Il pleuvait dehors et on l’entendait bien. Dans les gradins il n’y avait que nos coachs. C’est compliqué. C’est triste, mais c’est la même chose pour tous les sports à travers la planète. En tout cas, j’espère que les fans prennent du plaisir devant leur télévision.” L’Autrichien, lui, pour son anniversaire (27 ans), s’est offert une qualification facile face à Sumit Nagal (6-3, 6-3, 6-2).


Dimitrov s’écroule

Par contre, l’US Open est terminé pour Grigor Dimitrov. Face au solide Hongrois Marton Fucsovics, le Bulgare a montré qu’il n’avait pas encore récupéré tous ses moyens physiques après avoir contracté le Covid-19 il y a quelques semaines. À bout de forces, Dimitrov a perdu neuf des dix derniers jeux de son match (6-7 (5), 7-6 (4), 3-6, 6-4, 6-1).

Azarenka en forme, Muguruza s’en va

Dans le tableau féminin, Viktoria Azarenka a prouvé qu’elle était en grande forme. Victorieuse du tournoi de Cincinnati la semaine dernière suite à l’abandon de Naomi Osaka, la Biélorusse n’a laissé aucune chance à sa compatriote Aryna Sabalenka, cinquième tête de série, en la dominant 6-1, 6-3. Plus tôt, Sofia Kenin a tenu son rang sans sourciller face à la Canadienne Leylah Fernandez 6-4, 6-3. La tête de série n°2 est devenue la joueuse à battre depuis l’élimination surprise de Karolina Pliskova, première tête de série. L’Américaine tentera d’ajouter une dixième victoire de rang en Grand Chelem – après ses sept à l’Open d’Australie remporté en janvier – contre la Tunisienne Ons Jabeur (31e). La seule surprise du jour chez les filles aura constitué l’élimination de Garbine Muguruza par Tsvetana Pironkova 7-5, 6-3.