Rafael Nadal est un grand fan du Real Madrid. Comme tous les aficionados des Merengues, il ne raterait pour rien au monde la demi-finale de la C1 entre les récents champions d’Espagne et Manchester City qui se jouera ce mercredi soir (21 h). Avec l’espoir que les Benzema, Courtois, Modric et compagnie parviendront à renverser une situation délicate après leur revers spectaculaire (4-3) du match aller. Vu son statut de star en Espagne, l’homme aux 21 titres du Grand Chelem, qui doit entamer son Masters 1000 de Madrid contre le Serbe Miomir Kecmanovic, a fait une demande particulière à son ami et directeur de l’épreuve espagnole, Feliciano Lopez.

"Rafael Nadal aime jouer en journée au tournoi de Madrid car la balle rebondit plus haut. Et avec la demi-finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Manchester City ce mercredi soir, il nous a demandé de ne pas jouer en même temps que le match. En ce qui me concerne, je ne suis plus allé au Santiago Bernabeu depuis longtemps et c’est une rencontre à laquelle j’ai envie d’assister. Je vais voir si je peux m’échapper de la Caja Magica pendant quelques heures."

Le retour de Rafael Nadal à la compétition après plusieurs semaines loin des courts à cause d’une fissure à une côte alimente bien évidemment les discussions à Madrid. Présent dans la capitale espagnole avec sa nouvelle joueuse, Simona Halep, Patrick Mouratoglou a émis des doutes sur le niveau de jeu que pourra atteindre le Majorquin dans un peu plus de deux semaines à Roland-Garros.

"Rafael Nadal n’atteindra pas son meilleur niveau à Roland-Garros car il a besoin de jouer beaucoup de matchs et il n’en aura pas, a expliqué l’entraîneur français. C’est très étrange pour lui d’arriver à Paris en ayant si peu joué sur terre battue."

Ce qui ne veut pas dire que l’Espagnol ne peut pas décrocher un 14e titre à Paris.