La vodka est déjà au frais...

Tennis

Serge Fayat

Publié le

La vodka est déjà au frais...
© AP
Coupe Davis. O. Rochus et Vliegen permettent à la Belgique de mener 0-2 en Ukraine

KIEV Vite fait, bien fait! L'équipe belge de Coupe Davis a un pied et quatre orteils en match de barrage pour la remontée dans le Groupe Mondial de la Coupe Davis à l'issue de la première journée de sa rencontre de Zone Euro-Africaine en Ukraine. Comme subodoré, Olivier Rochus (ATP 29) et Kristof Vliegen (ATP 53) ont facilement pris la mesure d'Oster Tereshchuk (ATP 427) et de Sergiy Stakhovsky (ATP 254) pour permettre à la Belgique de mener tranquillement 0-2 après les deux premiers simples. Sauf accident, tout devrait être dit ce samedi après midi à la suite du double...

«Je suis très content, non seulement du résultat mais également de la manière », expliqua Julien Hoferlin, qui étrennait ses galons de capitaine. «Mener 2-0 après les deux premiers simples représentait le scénario espéré. Olivier comme Kristof ont remarquablement répondu à l'attente. Ils ont été bons à la fois sur le plan tennistique mais également au niveau mental. J'ai vraiment apprécié l'attitude de gagneurs qu'ils ont affichée.»

Tout se sera, en réalité, passé comme sur des roulettes pour la Belgique dans la petite salle du club Nauka de Kiev, à peine garnie d'une centaine de spectateurs. Amené à ouvrir le bal par le hasard du tirage au sort, Olivier Rochus aura rempli son rôle de chef de file de manière exemplaire en remportant rapidement le premier point. L'Auvelaisien aura tout juste eu besoin de six jeux pour trouver ses marques avant de déboussoler l'infortuné Oster Tereshchuk 6-3, 6-1 et 6-2.

«Je veux que ce soit 3-0»

«Nous étions favoris, mais ce n'est jamais une garantie, glissa pour sa part Olivier. Il faut toujours se méfier. Nous ne connaissions pas vraiment les Ukrainiens mais nous avons, Kristof et moi, livré deux bons matches. Fly a été incroyable durant deux sets. Il était partout sur le court, bon au service, excellent en retour et remarquable à la volée. C'est bien qu'il ait également pu l'emporter en trois sets.»

Dans la foulée, Kristof Vliegen aura, en effet, brillamment fêté sa première titularisation en simple en dominant Sergiy Stakhovsky, le numéro un ukrainien, pour placer son pays sur la voie d'une qualification qui ne devrait plus souffrir le moindre doute. Solide sur ses jambes et agressif dans ses frappes, le jeune Limbourgeois aura remarquablement mené sa barque durant deux sets avant de devoir cravacher pour s'imposer 6-3, 6-3 et 7-6 (7/5) après avoir été contraint de sauver, de manière spectaculaire, trois balles pour éviter d'être embarqué dans un quatrième set.

«Kristof a été très pro, reprit Julien Hoferlin. Il a été excellent durant les deux premiers sets et a fait preuve de belles ressources mentales pour également remporter le troisième au tie- break. Stakhovsky, chez lui, sur surface rapide, vaut plus que son classement. Je n'aurais pas été inquiet où cas il serait revenu à deux sets à un, mais j'avoue que je préfère comme cela», ajouta le capitaine, qui n'avait pas encore arrêté son équipe de double pour ce samedi. «J'ai trois options, à savoir Rochus-Vliegen, Rochus-Elseneer et Vliegen-Elseneer, et confiance en chacune des trois. Je verrai en fonction de la récupération des joueurs, car je veux que ce soit 3-0 samedi soir.»

La vodka est, sans doute, déjà au frais...

© Les Sports 2006

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info