Deux légendes de la balle jaune s'affrontent et le court Philippe-Chatrier est à moitié vide.

Rares sont les fois où nous avons pu voir un stade plein à craquer lors de cette édition de Roland-Garros. Le pire, c'est que même lors d'un match historique entre deux monstres du tennis, comme Federer et Nadal, en demi-finale, le spectacle est le même en tribunes. L'exemple est encore plus décevant pour la seconde demi-finale entre Thiem et Djokovic. Pour cette deuxième rencontre, il y a même plus de sièges vides qu'occupés! Un constat désolant pour un Grand Chelem de ce niveau et surtout à un tel niveau du tournoi. 


Outre le prix des places qui est exorbitant, il y a aussi le problème des loges qui tue à petit feu les ambiances que peuvent nous faire sentir un court de tennis. 

La rénovation du court Philippe-Chatrier était l’occasion rêvée de transformer la configuration du court central du tournoi afin de remonter certaines loges et laisser les places au bord du court au grand public, qui est bien plus passionné que les invités des propriétaires des loges. Cela n'aura été qu'une espérance de courte durée pour le public puisque la configuration est restée à l’identique et les mêmes maux produisent les mêmes effets. La preuve encore ce vendredi! 


Ce phénomène avait déjà rendu fou Lucas Pouille, vendredi dernier, juste après sa défaite contre Martin Klizan, concédée devant des tribunes basses désertes : "Les gens préfèrent boire une coupe de champagne. C’est le problème de mettre les loges à cet endroit. Autant mettre des gens qui viennent vraiment voir du tennis. C’est le problème de ce court et ça l’a toujours été. Quand on regarde à la télé, on a l’impression que le Central peut être vide alors qu’il est plein. Ce sont juste la tribune présidentielle et certaines loges qui sont vides. Depuis des années, on connaît le problème. Quand on voit les ambiances sur le court 14 ou le Simonne-Mathieu, ce n’est pas pareil…"

L'affiche entre Rafael Nadal et Roger Federer était considérée comme sold-out. Force est de constater que même la plus belle affiche possible au tennis mondial n'intéresse pas tout le monde, surtout les "privilégiés"....