"Nous avons encore un contrat de trois ans avec la ville d'Anvers et la région flamande. Anvers sera donc encore au calendrier en 2021", a précisé Dick Norman. "Nous sommes ici pour le long terme et nous voulons continuer à organiser le tournoi. Nous avons reçu de nombreux retours positifs et cela nous donne du courage pour l'année prochaine", a ajouté Kristoff Puelinckx.

Les deux hommes en ont également profité pour faire le bilan d'une édition 2020 perturbée par le coronavirus. "Nous sommes contents d'avoir pu mettre un bel événement sur pied en cette période difficile. Nous avons dû travailler avec un budget réduit mais nos sponsors ont continué à nous soutenir", a déclaré Norman.

"Lorsque nous avons décidé de maintenir le tournoi, nous avions travaillé sur différents scénarios. Une des grandes satisfactions, c'est qu'aucun joueur n'a été testé positif pendant le tournoi. Nous avons vécu une belle édition sur le plan sportif avec l'émergence de la nouvelle génération", s'est réjouît Puelinckx.

Autorisés à accueillir 1.500 personnes par jour, les organisateurs ont dû faire marche arrière pour le week-end à cause des nouvelles mesures prises par les autorités contre le coronavirus. "C'est un peu dommage d'avoir dû jouer à huis clos ce week-end", a regretté Puelinckx. "Néanmoins, cela valait quand même la peine d'accueillir du public durant la semaine. La continuité du tournoi était très importante pour nous mais aussi pour la ville et la région."