Le vainqueur de ce barrage, joué en cinq matches de deux sets gagnants, dont un double, se qualifiera pour la phase finale. "Je pense que la Belgique part légèrement favorite", a d'abord estimé Kimmer Coppejans, 28 ans. "J'espère qu'on va parvenir à justifier ce statut. On dispose d'une équipe pour y parvenir", a ajouté mardi l'Ostendais avant d'aborder la Finlande. "C'est une solide équipe et Emil Ruusuvuori est un très bon joueur, surtout sur dur en salle. En double, Harri Heliovaara est aussi très dangereux. Je connais un peu moins les autres, mais nous allons encore visionner des vidéos pour les étudier", a ponctué Coppejans.

De son côté, Zizou Bergs s'attend à une rencontre "passionnante", lui qui connait notamment très bien Emil Ruusuvuori, un contemporain qu'il a souvent rencontré chez les juniors. "Je pense qu'aucun match ne sera facile, tout le monde a une chance de s'imposer dans chacune des rencontres. Cela s'annonce passionnant et les émotions seront au rendez-vous", a assuré Bergs. Le Limbourgeois de 22 ans devrait disputer sa deuxième rencontre en Coupe Davis. Il s'était incliné en trois sets devant Hugo Dellien en septembre lors de la victoire acquise in extremis contre la Bolivie.

L'équipe belge de Johan Van Herck est complétée par les deux spécialistes du double que sont Sander Gillé (ATP 31 en double) et Joran Vliegen (ATP 38 en double).

La Finlande est représentée par Emil Ruusuvuori (ATP 71), Otto Virtanen (ATP 405), Patrik Niklas-Salminen (ATP 782), Harri Heliovaara (ATP 50 en double) et le très jeune Otso Martikainen, 16 ans et non classé.