L’an passé, l’Open d’Australie avait été menacé par les nombreux incendies qui ravageaient l’Australie. Le Majeur avait eu lieu malgré des premiers jours chaotiques. Un an plus tard, c’est au tour du Covid de compliquer la tenue du premier grand événement de l’année.

Craig Tiley, président de Tennis Australia, a fait le point de la situation. Malgré de très nombreuses incertitudes, le boss australien a fait preuve d’optimisme. Tiley discute toujours avec les autorités compétentes pour définir un protocole.

"Notre intention est d’offrir un été dans des conditions qui permettent aux joueurs de se préparer et de performer au mieux , expliquait-il. Et les fans de profiter de leurs efforts. Le tout dans un environnement sûr pour toutes les personnes concernées."

Il a poussé l’optimisme à annoncer très prochainement la mise en vente des billets pour les spectateurs.

"Nous sommes impatients d’annoncer la date de mise en vente de nos billets dès que tous les arrangements avec les autorités compétentes seront finalisés." À l’heure actuelle, le nombre de spectateurs autorisés reste indéfini. "Nous poursuivons nos discussions urgentes avec les autorités sanitaires locales."

La phase de négociation dure plus longtemps que prévu. Un mauvais signe de plus. Le temps presse.