Au moins cinq joueuses du Top 10 défieront Venus Williams

ANVERS A deux mois du Proximus Diamond Games, épreuve WTA dotée de 585.000 dollars qui se déroulera au Sportpaleis d'Anvers du 13 au 22 février, le succès populaire est d'ores et déjà assuré. «Toutes les places pour la finale sont déjà vendues» signalait hier l'organisateur Bob Verbeeck. «Nous avons déjà 80.000 réservations, et sommes déjà quasiment assurés de dépasser le record de l'an dernier (97.000 spectateurs). Notre objectif est une augmentation d'au moins 20%...»

Il est vrai que l'affiche de cette troisième édition est particulièrement alléchante. Venus Williams, redescendue à la onzième place de la hiérarchie mondiale, aura en effet bien du mal à remporter son troisième titre d'affilée. Si elle sera motivée à l'idée d'acquérir définitivement la précieuse raquette de diamants - trois succès en cinq ans sont nécessaires à cet égard -, l'Américaine ne sera pas tête de série. Elle pourrait dès lors affronter dès le deuxième tour l'une ou l'autre des joueuses du Top 10 présentes! Soit Kim Clijsters (WTA 2), dont le premier match est d'ores et déjà programmé le mardi 17 à 19h30; Justine Henin-Hardenne (WTA 1), qui débutera quant à elle le mercredi 18 à 19h30; la Française Amélie Mauresmo (WTA 4), qui a confirmé au début du mois sa présence à Anvers; l'Américaine Jennifer Capriati (WTA 6), qui a signé un contrat avec Bob Verbeeck même si elle a un début de saison très chargé, en étant obligée notamment par la WTA de disputer début février le tournoi de Tokyo; la Japonaise Ai Sugiyama, l'ex-compagne de double de Kim Clijsters venant d'atteindre le Top 10.

«Les premières rencontres de Kim et Justine se disputeront devant au moins 7000 personnes, dont les places ne seront pas fixées à l'avance» précise Bob Verbeeck. Ce dernier, assuré par le règlement de la WTA d'avoir au moins trois joueuses parmi les dix premières mondiales dans son épreuve Tier 2, pourrait doubler ce nombre en cas de la confirmation de la venue de la Russe Anastasia Myskina (WTA 8), tandis que Lindsay Davenport, Elena Dementieva et Chanda Rubin n'ont pas encore fermé complètement la porte. Au contraire de Serena Willimas qui, comme tout le monde le sait, ne participe jamais à un même tournoi que sa soeur aînée en dehors des grands chelems.

«Celles qui sont qualifiées directement pour le tableau final (parmi lesquelles on retrouvera les Françaises Nathalie Dechy et Mary Pierce) se situent actuellement dans les cinquantes premières mondiales. Côté belge, nous attribuerons certainement une wild-card à Kirsten Flipkens, vu notamment ses prestations en Fed Cup à Moscou et ses succès en Juniores à Wimbledon et l'US Open. Nous devrons par contre faire un choix entre Els Callens et Elke Clijsters...»

Enfin, signalons que le dimanche 15 février, réservé aux rencontres de qualifications, se disputera également un match exhibition opposant dès 15h Dominique Monami et Sabine Appelmans, qui ont atteint respectivement la 9e et la 16e place mondiale dans les années '90. Deux sets et un tie-break pour les nostalgiques du genre...

© Les Sports 2003