L’entorse de la cheville droite encourue au tournoi de Halle ne devrait pas conduire le Liégeois sur le billard, mais elle va l’obliger à prendre des précautions. Après avoir consulté des avis médicaux et passé des examens, le 13e mondial va rentrer à Monaco où, dans un premier temps, il devra essentiellement se reposer pendant une dizaine de jours. Selon l’état de sa cheville, la même qui avait été touchée lors de sa chute dans une bâche à Roland-Garros en 2017, David Goffin entamera alors un travail de rééducation et un traitement médical. Ce qui veut dire que l’ancien finaliste du Masters ne pourrait reprendre les entraînements sans aucune retenue que dans trois ou quatre semaines. 

Un timing peut-être trop serré, surtout si sa blessure tarde à guérir, pour permettre à David Goffin de participer aux Jeux olympiques de Tokyo dont le tournoi de tennis en simple commence le 24 juillet. Est-ce que le Liégeois prendra le risque de partir au Japon s’il n’est pas à 100 % ? Est-il opportun de prendre un risque et d’hypothéquer la suite de la saison ? Les réponses à ces questions tomberont dans les prochaines semaines. Et s’il ne peut participer à sa troisième olympiade après Londres en 2012 (défaite au premier tour) et Rio en 2016 (défaite en huitièmes de finale), notre compatriote se concentrera sur la tournée américaine du mois d’août avec en point de mire l’US Open (30 août-12 septembre).