Serena ne jouera plus jusqu'au Masters

BRUXELLES Il s'agit d'une nouvelle qui ne manquera sans doute pas de faire plaisir à leurs adversaires. Les soeurs Williams ont ainsi dévoilé se sentir éreintées à l'aube d'une fin de saison qui s'annonce encore passionnante. Après Venus, qui se déclara fatiguée à l'issue de sa défaite subie jeudi au tournoi de Moscou contre Magdalena Maleeva, c'est sa soeur cadette Serena qui a fait part des mêmes symptômes.

`Les cinq derniers mois que je viens de vivre ont été fantastisques, confia l'actuelle numéro un du tennis féminin depuis sa résidence de Palm Beach Gardens, en Floride. Ma carrière a atteint de véritables sommets, mais cette nouvelle tournure s'est également révélée physiquement et mentalement très exigeante. Mes victoires à Roland-Garros, Wimbledon, l'US Open suivies de celles à Tokyo et Leipzig m'ont ôté plus d'énergie que je ne l'aurais imaginé.´

Presque comme le Dow Jones

C'est la raison pour laquelle Serena a pris la décision de ne plus disputer le moindre tournoi jusqu'au moment de défendre son titre au Masters, qui se jouera cette année au Staples Center de Los Angeles, du 6 au 11 novembre. Elle fera donc l'impasse sur les épreuves de Filderstadt, Zurich et Linz. Et sa soeur aînée pourrait bien l'imiter...

`Je suis déterminée à me livrer à fond à chaque fois que je monte sur un court, mais à partir du moment où je réalise que je ne figure plus en mesure de donner le meilleur de moi-même, il est temps de me reposer et de laisser mon corps récupérer, poursuivit Serena. Après avoir disputé tant de matches d'affilée, le risque d'encourir une blessure s'est terriblement accru et il s'agit d'un élément à prendre sérieusement en considération. Mon but, désormais, est de me préparer à défendre mon titre au Masters.´

Les soeurs Williams, il est vrai, ont jusqu'à présent livré une saison en tout point remarquable. A l'instar de l'ouragan Lili, qui sévit actuellement sur la Louisiane, elles ont tout balayé sur leur passage. Sur un total de 32 tournois qu'il leur était possible de disputer depuis le début la saison, les deux Américaines en ont remporté quinze, tout en disputant cinq autres finales!

Serena a ainsi enrichi son palmarès de huit titres en s'imposant successivement à Scottsdale, Miami, Rome, Roland-Garros, Wimbledon, l'US Open, Tokyo et Leipzig. Numéro un mondiale depuis Wimbledon, la cadette a même dépassé la barre des 6.000 points au classement WTA. Si cela continue, elle en aura bientôt plus que l'indice Dow Jones... Venus, de son côté, a triomphé à Gold Coast, Paris Coubertin, Anvers, Amelia Island, Stanford, San Diego et New Haven, tout en atteignant les finales à Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open.

Il est temps d'en laisser un petit peu pour les autres...

© Les Sports 2002