Xavier Malisse a faim de compétition après trois mois d'abstinence

PERTH Priorité aux dames. Jamais Xavier Malisse n'aura pu vérifier la pertinence de cet adage que depuis qu'il a posé les pieds à Perth. Parce qu'il n'est ni le fiancé ni le futur marié d'une certaine Kim Clijsters, c'est à peine si l'Australie profonde est informée qu'il est... l'équipier de la Belge la plus célèbre au pays des kangourous. «Kim focalise toute l'attention sur sa personne, c'est tant mieux pour moi», lança hier à Perth notre joueur numéro 1 sur la scène mondiale.

Xavier Malisse n'est pas du genre, en effet, à chercher à tout prix l'intérêt des médias. Encore moins quand il sort d'une longue période d'hibernation tennistique, puisque le match qu'il a disputé face à Kucera était son premier depuis... trois mois! «Mentalement, un match de reprise n'est jamais évident à gérer. J'ai, par exemple, connu un long passage à vide au second set car j'avais perdu mes bonnes sensations en revers. J'ai alors eu le tort de vouloir forcer mes coups, ce qui n'est jamais positif.»

Heureusement pour l'Anversois, il s'est réconcilié avec son timing à l'attaque du set décisif. «En tout début d'année, il est normal de connaître, dans son jeu, des hauts et des bas. Mais avec mon coach, on travaille ce point spécifique pour qu'il ne constitue plus un véritable problème. Cette année, je veux, en effet, devenir, sur un court, mentalement plus fort. Cette première victoire, surtout de la manière dont je l'ai obtenue, me démontre que je suis sur la bonne voie. Globalement, je suis, en effet, satisfait de mon jeu qui ne va faire que s'améliorer au fur et à mesure que la confiance sera renforcée. Je veux, donc, dans cet Hopman Cup, me construire un capital confiance qui me servira à l'Open d'Australie.»

Un test sérieux, il en passera déjà un demain face à Lleyton Hewitt, le tout sous le regard de... Kim Clijsters!

© Les Sports 2004