PARIS A 46 ans, Martina Navratilova conserve bon pied bon oeil. Elle a participé au double dames et suit, bien sûr, attentivement l'évolution du tennis féminin. «Je pense sincèrement que Kim Clijsters et Justine Henin ont de bonnes chances de se retrouver en finale de ce Roland-Garros. Serena Williams reste la favorite logique. Mais elle n'est pas invincible, surtout sur terre battue. Henin pourrait d'ailleurs l'ennuyer en demi-finale. En cas de finale belge, c'est Kim qui serait ma favorite car je la trouve plus régulière», explique la championne américaine, riche de ses 18 titres en Grand Chelem et de ses 167 victoires sur le circuit WTA.

© Les Sports 2003