L'Américain Andre Agassi, en pleine forme à 33 ans, s'est qualifié en battant au forceps l'Argentin David Nalbandian

HOUSTON Agassi affrontera en demi-finale l'Allemand Rainer Shuettler (N.6), vainqueur plus tôt dans la journée du numéro 1 mondial l'Américain Andy Roddick 4-6, 7-6 (7/4), 7-6 (7/3). Avec deux victoires et une défaite, le premier jour face au Suisse Roger Federer (N.3) et trois matchs en trois manches, Agassi a montré, reprenant la compétition à Houston après un arrêt de deux mois, que les années n'avaient pas encore de prise sur lui.

Ayant perdu un break d'avance, l'Américain remporta finalement la première manche dans un jeu décisif de 22 points, après avoir sauvé quatre balles de set. Agassi a dû toutefois attendre la quatrième en sa faveur pour s'imposer sur une double faute de son adversaire, profitant de la nervosité de son adversaire agacé par deux décisions litigieuses de l'arbitre sur des balles décisives.

Alternant l'exceptionnel (51 coups gagnants) et le moins bon (50 fautes directes), Nalbandian réalisa le break d'entrée dans la seconde manche qu'il remportait 6-3. L'Américain reprit le dessus dans la dernière manche faisant le break pour mener 3-1, servant pour le match à 5-3 mais commettait quatre erreurs grossières, dont son unique double-faute, pour se retrouver ensuite à 5-4 et 40-15, sur le service de l'Argentin, avec deux balles d'égalisation contre lui.

Agassi remportait toutefois les quatre points suivants, concluant d'une volée gagnante de coup droit, pour se hisser dans le dernier carré et une rencontre contre Shuettler qui constituera une belle entre les deux joueurs en 2003 après la finale de l'Open d'Australie remportée par l'Américain et le quart de finale à Toronto enlevé par l'Allemand. Au total de leurs duels, Agassi mène 2-1, sa première victoire remontant déjà à 1998.

"Cette victoire m'apporte ce que je recherche non seulement ici mais aussi pour la saison prochaine: la confiance" a confié Agassi. Roddick jouera sa place dans le dernier carré affrontant vendredi l'Argentin Guillermo Coria (N.4) qui joue son premier Masters et qui jouera lui aussi, en cas de victoire, la demi-finale contre le Suisse Roger Federer (N.3).

Coria se présentera fort de sa première victoire dans ce Masters, après avoir disposé en deux sets (6-2, 6-3) de l'Espagnol Carlos Moya. L'Argentin a profité de 47 fautes directes de son adversaire. Moya a sauvé cinq balles de match dans le dernier jeu avant de s'incliner en 92 minutes, et concéder sa deuxième défaite après celle subie face à Roddick le deuxième jour de compétition.