Le Russe de 25 ans défiera en finale le N.1 mondial Novak Djokovic, qui vise un neuvième titre en autant de finales aux antipodes. "Je n'ai pas beaucoup de pression car il n'a jamais perdu ici", a dit le Russe dans son interview après sa victoire. "J'espère juste pouvoir jouer mon meilleur tennis. Je sais que je peux battre les grands noms si je joue bien. De mon côté, je n'aurai rien à perdre."

Si Medvedev est mené 4-3 aux confrontations directes par le Serbe, le résident monégasque a remporté trois des quatre derniers duels contre le droitier de Belgrade. Dimanche, il tentera de profiter de l'expérience engrangée par sa première finale, perdue en cinq sets à l'US Open 2019 au terme d'une âpre lutte contre Rafale Nadal. "J'espère que cette expérience va m'aider", a-t-il ajouté.

Vendredi, il a été capable de calmer les ardeurs de Tsistsipas dans le troisième set alors que le Grec semblait enfin équilibrer les débats après deux sets à sens unique. "J'ai eu un peu peur car il avait renversé la vapeur contre Nadal au tour précédent. Mais j'ai réussi à retrouver mon jeu. Je suis content de m'en sortir en trois sets. J'ai bien servi dans les points importants", a ajouté Medvedev, content également d'avoir "tenu ses nerfs après quelques fautes directes".

Le Russe, qui montera pour la première fois sur le podium du classement ATP lundi, a aligné un 20e succès entre 2020 et 2021. Il a remporté successivement le Masters de Paris-Bercy, le Masters de fin de saison à Londres et l'ATP Cup avec la Russie avant d'aligner les victoires à Melbourne.

Medvedev est aussi devenu le troisième Russe à disputer plusieurs finales d'une levée d'un Grand Chelem après Marat Safin (4) et Yevgeny Kafelnikov (3).