Actuellement obligé de jouer sous bannière neutre, le futur ancien numéro 1 mondial (il perdra sa place au profit de Djokovic, NDLR) pourrait finalement être exclu du prestigieux Grand Chelem londonien s'il n'affirme pas explicitement son désaccord avec Poutine.

Interrogé à ce sujet au parlement, Nigel Huddleston se veut clair. "Absolument personne arborant un drapeau russe sur le court ne devrait être autorisé à venir." Avant d'ajouter. "Nous avons besoin d'une assurance potentielle qu'ils ne sont pas des partisans de Poutine et nous réfléchissons aux exigences dont nous pourrions avoir besoin pour essayer d'obtenir des assurances dans ce sens".

Si les joueurs russes peuvent, pour le moment, continuer à disputer les différents tournois, ils sont exclus des compétitions par équipe comme la Coupe Davis.

Wimbledon se déroulera du 27 juin au 10 juillet.