Dans la Margaret Court Arena, en dernier match de la journée, la numéro 1 belge, 20e mondiale, 25 ans, a battu au terme d'une belle bagarre d'1h56 l'Ukrainienne Elina Svitolina, 5e joueuse du monde, 26 ans, 6-3, 5-7, 10/6 à sa sixième balle de match.

"Je suis très satisfaite de ma prestation", a confié Elise Mertens. "Battre une top 5 mondiale dès mon premier tournoi, c'est bon pour la confiance, même si cela a été chaud à partir de 5-2 dans le deuxième set. Je joue bien pour l'instant. Je savais que je devais rentrer dans le court, car c'est une joueuse qui ramène beaucoup de balles. Le premier set était très important au niveau psychologique. La fin du deuxième set a été plus difficile, mais je me suis bien reprise dans le super tie-break. Et au final, je suis très contente d'avoir gagné".

Elise Mertens s'en serait, en effet, sans doute voulu si elle avait perdu ce match. La numéro 1 belge avait ainsi pu servir à deux reprises pour le gain de la rencontre et avait même hérité de trois balles de match à 5-4 avant qu'Elina Svitolina n'arrache un super tie-break.

"Elle a beaucoup d'expérience et elle a fait nettement moins de fautes à ce moment-là", a analysé encore Elise Mertens. "Elle touchait mieux la balle, elle a réussi à me repousser et je ne suis plus parvenue à frapper de coups de gagnants. J'ai également un peu moins bien servi. Mais bon, c'est le tennis. Tout peut arriver. Dans ce super tie-break, je suis repartie d'une page blanche et c'est ce qu'il fallait faire. J'étais prête mentalement. Elle m'a un peu aidée au début (ce fut 5-0 puis 7-1, ndlr) et j'ai pu en récolter les fruits".

Elise Mertens n'a "délibérément pas regardé le tirage au sort de l'Open d'Australie"

Le tirage au sort de l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem de l'année, a également eu lieu vendredi à Melbourne, en marge de la victoire d'Elise Mertens contre Elina Svitolina. Versée dans le premier quart du tableau, la N.1 belge, tête de série N.18, affrontera au premier tour la jeune Canadienne Leylah Fernandez (WTA 89), 18 ans, lauréate de Roland Garros junior en 2019.

"Je ne pense pas encore à l'Open d'Australie", a confié Elise Mertens. "Je n'ai délibérément pas regardé le tirage au sort, car je suis encore dans ce tournoi. Je suis surtout focalisée sur ce prochain match, contre Osaka, qui est très forte. Mais Svitolina l'était aussi. Cela fait du bien de jouer des matches, d'autant que je n'ai pas pu disputer le tournoi d'Abu Dhabi (NDLR: en raison d'une blessure à l'épaule droite). Je n'avais pu faire que des entraînements jusqu'ici, de novembre à février, cela fait trois mois. C'est long".

Elise Mertens avait pour habitude de disputer le tournoi WTA de Hobart en guise d'ultime préparation pour l'Open d'Australie. Elle s'y était imposée à deux reprises, en 2017 et 2018. Elle avoue d'ailleurs que la Tasmanie lui manque un peu cette année.

"Oui. Je garde vraiment de bons souvenirs de ce tournoi", a-t-elle ajouté. "C'est un cadre, une ville très agréable. J'espère que je pourrai y retourner l'année prochaine. J'étais surtout avide de pouvoir enfin jouer quelques matches. Et le fait d'en gagner donne aussi de l'énergie".